Version classiqueVersion mobile

Impressions du Mexique et de France

 | 
Lise Andries
, 
Laura Suárez de la Torre

À Nicole Giron

Texte intégral

1Nicole Giron, nacida francesa y asimilada mexicana, emendio muy bien el papel que significaba participar de dos paises, de dos culturas. Enfoco sus investigaciones al siglo XIX mexicano con la intension de tratar de entender el ser nacional y contribuir a reescribir la historia mexicana del siglo XIX. Dedico gran parte de su actividad a indagar en archivos, periodicos, follecos y en otras fuentes, la produccion de los escritores decimononicos. Rescato la vasta obra de Ignacio Manuel Altamirano en 24 volumenes; reivindico la folleteria mexicana, que tanco comribuyo a la definicion de México; se aboco a la comprension de la identidad nacional.

2Sus raices, su inteligencia y su entusiasmo le llevaron a tender lazos entre Francia y México. El proyecto ANUIES-CONACYT-ECOS 2004-2007 "Edicion y transferencias culturales en el siglo XIX" es la mejor prueba de este inrerés. Nicole Giron fue el corazon que lo hizo latir. Su investigacion no pudo llegar a buen puerto, pues la enfermedad le trunco la posibilidad de terminarla. Tenia como objetivo analizar las traducciones en su doble aspecto de transferencias culturales y de medios de afirmacion de la identidad nacional. Queria mostrar como la practica de la traduccion devino para los escritores no solamente en un verdadero ejercicio literario cotidiano, sino en un motivo permanente de interrogarse frente al Otro.

3Quienes participamos en el proyecto, queremos dedicarle este libro.

4Nicole Giron, née française et assimilée mexicaine, comprenait très bien ce que signifiait le fait d'appartenir à deux pays, deux cultures. Elle concentra ses recherches sur le XIXe siècle mexicain, avec l'intention de chercher à comprendre l'identité nationale et de contribuer à réécrire l'histoire mexicaine du XIXe siècle. Une grande partie de son activité fut consacrée à étudier, à partir des archives, des journaux, des brochures et d'autres fonds, la production des écrivains du XIXe siècle. Elle fit redécouvrir l'importance de l'œuvre d'Ignacio Manuel Altamirano qu'elle publia en 24 volumes ; elle donna ses termes de noblesse à la folleteria mexicaine, vaste ensemble de brochures qui eurent un rôle tellement fondamental dans la manière dont le Mexique put se définir ; elle se consacra à la compréhension des processus de construction de l'identité du pays. Son histoire personnelle, son intelligence et son enthousiasme, la conduisirent à tresser des liens multiples entre la France et le Mexique. Le projet ECOS-ANUlES-CONACYT 2004-2007 « Imprimés et transferts culturels au XIXe siècle » est la meilleure preuve de cet intérêt. Nicole Giron fut le cœur qui fit battre ce projet. Son objectif était d'analyser le phénomène des traductions, dans leur double aspect de transferts culturels et de moyens d'affirmation de l'identité nationale. Elle voulait montrer comment la pratique de la traduction devint pour les écrivains non seulement un véritable exercice littéraire qu'ils pratiquaient chaque jour, mais un motif permanent de s'interroger dans la confrontation avec l'Autre. Sa recherche ne put aboutir à cause de sa maladie.

5Nous qui avons participé à ce projet, nous souhaitons lui dédier ce livre.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search