Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Réduire en art

 | 
Pascal Dubourg Glatigny
, 
Hélène Vérin

III. L'application de la méthode

Écrire l’expérience mathématique au xviie siècle : la méthode selon Bernard Frenicle de Bessy

Catherine Goldstein

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début de l’époque moderne, la réduction en art de savoirs pratiques, qui vise tant à les élever en dignité qu’à améliorer leur transmission, emprunte aux mathématiques l’un de ses principaux modèles. Il y a donc quelque paradoxe à examiner les mathématiques théoriques elles-mêmes comme objets de la réduction en art. Pourtant, si personne ne semble douter alors que les mathématiques appartiennent aux artes et scientiae, leur statut de science au sens aristotélicien est quant à lui abondamment débattu à la Renaissance1, et le problème de la méthode y est lui aussi récurrent. Étudier la réduction en art dans ce domaine modèle de l’écrit offre donc le double espoir de mieux percevoir l’articulation entre réduction et méthode et de mieux mettre à nu les défis, communs à de nombreuses activités, que le foisonnement de l’invention, la variété de la production effective lancent alors à la transmission du savoir.

La méthode en mathématiques

À condition de prendre en compte l’éventuel décala...

Auteur

Directrice de recherches à l’Institut de mathématiques de Jussieu et travaille sur une histoire sociale des pratiques et des résultats mathématiques qui articule analyse de réseaux de textes et microlectures. Elle a notamment publié Un théorème de Fermat et ses lecteurs (Presses universitaires de Vincennes, 1995) et a codirigé L’Europe mathématique : histoires, mythes, identités (Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1996) et The Shaping of Arithmetic after C.F. Gauss’s Disquisitiones Arithmetics (Springer, 2007). Elle participe actuellement à un projet collectif sur l’étude des transformations des mathématiques autour de la Première Guerre mondiale et poursuit son étude de l’expérience des nombres à l’époque moderne

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540