Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Réduire en art

 | 
Pascal Dubourg Glatigny
, 
Hélène Vérin

II. L'ambition systématique

La conduite des sièges réduite en art

Deux textes de Vauban

Michèle Virol

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aux XVIe et XVIIe siècles, la poliorcétique ou art de fortifier, défendre et conduire le siège d’une ville est au centre de tous les traités concernant la pratique guerrière. La guerre de siège s’est en effet imposée en Europe et la connaissance de l’architecture militaire s’avère indispensable. Les fortifications font l’objet de traités rédigés par les ingénieurs puis par ceux qui en assurent l’enseignement, professeurs de mathématiques et gens d’Eglise. L’ingénieur lorrain Jean Errard de Bar-le-Duc, au service de la France, s’est proposé « d’accorder les règles de la science et les exemples de la pratique, tout au rebours de la plupart des livres traictant ce sujet1 » en exposant les axiomes, maximes et règles géométriques suivies de leur démonstration afin de « réduire en art la fortification, du moins la rendre honorable et l’éclaircir plus qu’elle n’a jamais été, afin que ceux qui viendront après par le moyen de ces commencements, ayent occasion de l’amplifier et luy donner la ...

Auteur

Agrégée et docteur en histoire, Michèle Virol est maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris-IV-Sorbonne et à l’Institut universitaire de formation des maîtres de l’académie de Paris et chercheur au Centre de recherches Roland Mousnier à Paris-IV. Depuis sa thèse de doctorat sur les écrits de Vauban, elle a continué à consacrer à ce maréchal de France une partie de ses recherches ; elle a publié Vauban, de la gloire du roi au service de l’État (Champ Vallon, 2003) et a dirigé l’édition originale et complète des Oisivetés du maréchal de Vauban (Champ Vallon, 2007). L’autre axe de son travail, développé dans sa thèse d’habilitation à diriger des recherches (2005), concerne le rôle des savoirs administratifs dans la construction de l’État français au XVIIe siècle

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540