Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Remerciements

p. 135-136


Extrait

1Cet ouvrage s’appuie sur les échanges accomplis avec les étudiants et les étudiantes ayant suivi le séminaire « Anthropologie de la violence » et les ateliers ethnographiques que j’anime à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) depuis 2012. Je remercie aussi Étienne Anheim, Julie Biro, Esteban Buch, Élisabeth Claverie, Dorothée Dussy, Marie Gaille, Isabelle Grangaud, Christine Hamelin, Marielle Macé, Aïssatou Mbodj-Pouye, Christine Salomon, pour leurs lectures du manuscrit. Clémence Garrot et Marie Laborit ont effectué un travail considérable pour transformer celui-ci en livre : je les en remercie chaleureusement.

2La deuxième partie du chapitre « Prendre soin des renoncules » repose sur deux interventions lors du colloque « Réinventions permanentes. Les anthropologues du politique aux prises avec leur temps » organisé par Marc Abélès et Lynda Dematteo à l’EHESS en avril 2015, et lors du colloque annuel de l’Association canadienne d’anthropologie (CASCA) à Québe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.