Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dans la détresse

 | 
Michel Naepels

7. 12 août 2012 : la mort de JLK

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Cette possibilité (d’une beauté auprès de la pure horreur, d’une construction intellectuelle auprès de la destruction) est en soi une difficulté, elle est en vérité la question nodale de tout reportage, de toute activité qui se donne la vérité ou l’adhérence au sujet pour but. »
Jean-Christophe Bailly, L’instant et son ombre (2008, p. 130).

« Les photographies proclament l’innocence, la vulnérabilité d’existences en route vers leur propre destruction, et ce lien entre la photographie et la mort hante toute la photo de portrait. »
Judith Butler, Ce qui fait une vie (2010, p. 65).

« La photographie est prise dans cette contradiction entre le moi, la perte du moi, l’égalité de toute chose, et le vol. C’est difficile.
Quand j’écris, ou photographie, je m’efforce toujours de “trahir sans blesser”.
Un peu plus loin, encore un peu plus loin. Dérober sans nuire. Avec recueillement, en essayant de ne pas déranger le monde. »
Yu Jian, « Ma coupable photographie », Secousse (no 18, 2016, p. 166).

De...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540