Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

4. Après toutes ces guerres

p. 65-82


Extrait

« Lily bud floating, yellow as sorrow,
grief today, what of tomorrow ?
Gone the bud, green the leaf,
better unborn that know my grief.
Scrawny ewes with swollen heads,
the fish traps catch but stars.
What man has food now
after those many wars ? »

Ezra Pound, Odes confucéennes (1954, cité par Fauchereau, 1998, p. 33).

1Dans sa Lecture de la poésie américaine, Serge Fauchereau propose de ce poème d’Ezra Pound la traduction suivante :

Sur l’eau le nénuphar, jaune comme le chagrin,
la douleur aujourd’hui, et quoi demain ?
Plus de fleur, verte la feuille,
mieux ne pas naître qui doit connaître mon chagrin.
Les maigres brebis aux têtes enflées,
les nasses ne prennent que des étoiles.
Quel homme trouve sa nourriture maintenant
après toutes ces guerres1 ?

2Et il ajoute : « Une image se juxtapose à une image sans liaison entre l’une et l’autre, et le poème parvient à former un tout cohérent2. » On ne se demandera pas si cette impression de juxtaposition tient aux formes d’ellipse fréquentes dans la poés

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.