Version classiqueVersion mobile

Dans la détresse

 | 
Michel Naepels

3. 19 août 2012 : l’attaque de Pweto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque les miliciens mayi-mayi sont venus, le 19 août 2012, ils sont arrivés par la route de Muteta, en chantant, en kiluba. C’étaient des gamins, des petits, des moins que rien, sales, affamés sans doute, le visage couvert de teinture blanche ou rouge, des colliers avec des choses autour du cou. Des « amulettes », des « fétiches », des os, des plumes, des balles de fusil, de drôles de choses. Des brassards pour certains, des bandeaux, des bracelets. Ils chantaient et ils marchaient, joyeusement. Peut-être avaient-ils 10 ans, 13 ans, 16 ans, 20 ans.

Non, quand ils sont venus en chantant, quand les balles ont crépité, personne n’a eu peur, ils se sont dirigés vers le bâtiment de l’administration du territoire, et vers la caserne des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Ce sont des gens comme nous, des cultivateurs, de pauvres gens, des enfants, pourquoi avoir peur ?

À 7 heures du matin, quand les tirs ont commencé à se rapprocher de la maison, nous avons dit a...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search