Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

2. Solitudes

p. 35-50


Extrait

— Une année plus tard, la guerre a éclaté à l’est, on a pris fuite, j’ai fait deux ans à Pweto. De Pweto, j’ai pris encore la route, la fuite vers la Zambie. Je suis resté en Zambie dix mois. Comme moi je n’aime pas la vie de quémander, attendre toujours qu’on te donne quelque chose, je voulais rentrer à Lubumbashi, chercher du travail.
— Vous étiez dans un camp de réfugiés ?
— Oui un camp de réfugiés, Kala. […] J’ai laissé ma famille là-bas, je suis allé à Lubumbashi chez ma grande sœur. […] Fort malheureusement, ma première femme m’a quitté, quand je l’avais laissée au camp, parce que vous savez le camp a plusieurs problèmes. Je suis allé à Lubumbashi, j’ai fait presque une année, la vie ne tenait pas, mais j’ai forcé. Mon épouse m’a rejoint jusqu’à Lubumbashi. De là elle a trouvé que la vie était intenable, elle a décidé de retourner au camp, quand elle est rentrée au camp, c’est alors que quelqu’un l’a prise en mariage, et je suis resté célibataire.
Extrait d’entretien1, juill

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.