Version classiqueVersion mobile

Le dilemme des frontières

 | 
Benjamin Boudou

Troisième partie. Liberté, égalité, hospitalité

7. Au nom de l’hospitalité : répondre à l’urgence

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Il n’y a pas d’autre alternative que celle-ci : hospitalité et droit d’asile, ou barbarie ! »
Pétition publiée dans Le Monde, 11 mars 2016.

De la même façon que John Rawls a posé le « fait du pluralisme1 », prenant ainsi acte de la diversité des croyances et des valeurs pour penser les institutions de nos démocraties libérales, il faut désormais de poser le « fait de la migration ». Les individus se déplacent, traversent des frontières et revendiquent des droits. Même si ceux qui restent demeurent plus nombreux que les mobiles, cela ne peut simplement induire la norme privilégiant les insiders aux outsiders, et faire de la sédentarité le mode de vie normal et non questionné, opposé à la migration exceptionnelle et problématique2. Pourtant, le rapport entre national et étranger semble continuer de fonctionner sur un modèle souverainiste et westphalien, où la considération des étrangers relève du privilège. Comme le théorisait Samuel von Pufendorf au xviie siècle, il s’agit toujours d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search