Version classiqueVersion mobile

Le dilemme des frontières

 | 
Benjamin Boudou

Deuxième partie. Souveraineté, communauté, identité

4. Au nom de la communauté : protéger son identité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Deux voyageurs dans un compartiment de chemin de fer […]. Ils se sont confortablement installés comme chez eux, prenant possession des tablettes, des portemanteaux, des filets à bagages. Les places libres sont occupées par des journaux, des manteaux, des sacs. La porte s’ouvre et deux autres voyageurs surviennent. On ne salue pas leur arrivée. On répugne manifestement à se serrer, à libérer les sièges inoccupés et à faire de la place dans les filets. En l’occurrence, les deux premiers voyageurs, même s’ils ne se connaissent nullement, manifestent une surprenante solidarité. Face aux nouveaux arrivants, ils se comportent comme un groupe. C’est leur territoire dont on dispose. Quiconque y pénètre est considéré comme un intrus. […] Cette vue des choses ne saurait se fonder rationnellement. Elle n’en est apparemment que plus ancrée en eux. »
Hans Magnus Enzensberger, 1995, p. 15-16.

Le dilemme d’une communauté politique vis-à-vis des étrangers est celui dit du « passager clandestin » : ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search