Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le dilemme des frontières

 | 
Benjamin Boudou

Première partie. Le problème des frontières

2. Penser les frontières

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Une clôture qui a un trou ne vaut pas mieux que pas de clôture du tout. Mais est-ce bien vrai ? »
Ludwig Wittgenstein, 2004, § 99, p. 81.

Que signifie exactement « penser » les frontières ? Dans la tradition des Lumières, il s’agit simplement d’en faire matière à réflexion pour y voir plus clair, c’est-à-dire de problématiser. Si « penser » semble abstrait, ne devrait-on pas aller jusqu’au bout et parler de « la » frontière, comme d’un concept qu’il s’agirait d’élaborer ?

Jocelyn Benoist commence son ouvrage consacré à la notion de « concept » par un étudiant lui demandant si « un concept d’Afrique » est possible sans monter en généralité. Conceptualiser – ici, il s’agirait du concept de « frontières » nécessairement au pluriel – ne signifie pas généraliser (le concept de X serait X en général, dans sa version pure, standardisée ou sans qualités) mais cartographier : il s’agit de quadriller un espace, de rendre intelligible le monde par la construction de types, afin de « rendre disp...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540