Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Seconde partie. L’amour du métier

Leçon n°11

Historiciser la valeur personnelle

Texte intégral

Le chercheur ne saurait aborder la question de la valeur personnelle indépendamment du type d’épreuves qui permet aux contemporains de la fixer : c’est sur quoi le cas ici examiné permet de mettre l’accent. Ainsi les compétences qu’attribuent au journaliste étudié, dans les premières décennies de sa carrière, son entourage et ses mentors nous en disent tout autant sur lui que sur l’organisation du monde social et professionnel auquel il appartient, et qui détermine un certain type de compétences recherchées et sanctionnées – en l’occurrence, celles qui participent d’une « éthique de compagnonnage ».
L’évolution de cette organisation sociale et professionnelle, et non la perte par le journaliste des compétences qu’il manifestait jusque-là, entraîne finalement son désajustement croissant. Nous sommes là face à la figure en quelque sorte symétrique de celle de l’inventeur, ébauchée précédemment (leçon no 10). La ressemblance entre les deux figures tient d’abord au fait que l’écart de style dont le journaliste fait preuve par rapport aux attentes de la nouvelle équipe dirigeante n’est pas quelque chose qu’il déciderait totalement : elle est plutôt un effet non intentionnel de son effort (intentionnel, lui) pour demeurer en conformité avec les règles partagées qu’il a appris à respecter au cours de son ascension professionnelle. La ressemblance tient également au fait que de même que l’inventeur n’a pas le pouvoir d’imposer que l’écart de style qu’il produit soit validé ou, pour le moins, toléré par ses pairs, de même le journaliste en voie de désajustement n’est pas en mesure, à lui seul, d’obliger ses interlocuteurs à en revenir au respect des règles jusqu’alors partagées au sein de l’entreprise, dont il n’a de cesse cependant de leur rappeler le caractère obligatoire. Les deux figures se trouvent toutefois dans un rapport inversé, en ce que l’écart de style est ici non pas récompensé mais sanctionné – ce qui suscite un affaiblissement, et non pas un renforcement, de l’intégration professionnelle du journaliste concerné. C’est d’ailleurs en s’essayant à investir la figure de l’inventeur, c’est-à-dire en tentant de produire par lui-même les conditions d’une pratique professionnelle plus conforme à ses tendances à agir, et d’y intéresser d’autres acteurs, que le journaliste démissionnaire entreprend finalement de maintenir sa valeur et son intégration professionnelles.
L’enseignement à en tirer du point de vue de la recherche en sciences sociales est sans doute d’abord que talent individuel et valeur personnelle ne peuvent pas être pensés en termes absolus mais seulement relativement à leurs conditions historiques de manifestation et d’appréciation. Cela ne veut certes pas dire qu’il faille les tenir pour arbitraires ou illusoires. Il s’agit seulement de garder à l’esprit que leur fondement étant pratique et leur évaluation liée à l’organisation de certaines épreuves, ils ne peuvent qu’évoluer avec la transformation historique de cette pratique et le réaménagement organisationnel de ces épreuves. Il faut y voir à nouveau l’expression de ce que nous avons appelé postulat d’indétermination relative, qui invite à reconnaître le caractère hautement dynamique de l’ordre social et politique, et partant, celui de la valeur collectivement attribuée aux objets et aux personnes.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès ouvert
Mode lecture ePub PDF du livre
Chargement PDF du chapitre

Accès exclusif

Offert par