Version classiqueVersion mobile

Le dilemme des frontières

 | 
Benjamin Boudou

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les frontières semblent d’abord exister pour délimiter, enclore et distinguer. Mais elles n’apparaissent qu’à condition qu’il y ait contact. Inutile en effet de poser des frontières entre des groupes éloignés, la distance les sépare de fait. Une frontière est donc un dispositif d’interaction, beaucoup plus qu’une ligne de séparation : elle est le lieu où se matérialise l’opposition entre l’intérieur et l’extérieur et où se négocient les modalités de passage de l’un à l’autre. Une frontière ne sépare pas des groupes ou des territoires fixes, elle organise des flux. Elle n’est donc jamais neutre, naturelle, et unilatérale ; elle est toujours politique.

Qu’est-ce que cela signifie ? D’abord que l’acte de poser une frontière est inséparable de l’acte de la traverser. Une barrière n’est une barrière qu’à la condition de contrôler un franchissement, de diriger un déplacement. Si personne ne passe ou ne tente de passer, c’est une barrière inutile. De même, si tout le monde la franchit sans ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search