Version classiqueVersion mobile

Éduquer sous contrainte

 | 
Nicolas Sallée

Deuxième partie. Des éducateurs au travail

5. Des éducateurs en milieu ouvert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur les 5 000 éducateurs que compte aujourd’hui la PJJ, un peu plus de la moitié travaille dans des services de « milieu ouvert », dont la prolifération, dans les années 1960 et 1970, a accompagné la consécration d’une justice de protection fondée sur la continuité entre le traitement des jeunes délinquants et celui des jeunes dits « en danger ». À la différence des foyers ouverts, avec lesquels on les confond parfois, les services de milieu ouvert n’hébergent aucun jeune. Suivis à distance, les jeunes ne se rendent au service que ponctuellement, quand ce ne sont pas les éducateurs qui viennent à eux. Selon les types de mesures judiciaires encadrant les suivis, les jeunes résident à leur domicile habituel – le plus souvent chez leurs parents – ou sont placés dans des services d’hébergement, ouverts ou fermés, du secteur public de la PJJ ou du secteur associatif habilité. Ils peuvent également, pour certains d’entre eux, être incarcérés. Dans les cas où les jeunes sont ainsi placés o...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search