Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Socialisme et sociologie

 | 
Bruno Karsenti
, 
Cyril Lemieux

Troisième étude. Il faut que la société se défende

Il faut que la société se défende

Bruno Karsenti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le socialisme de second degré

Le besoin est aujourd’hui largement ressenti de trouver le bon langage pour formuler, en des termes renouvelés, l’opposition du nationalisme et du cosmopolitisme, de même que celle du libéralisme et du socialisme. Non qu’il s’agisse exactement du même besoin. Dans le premier cas, on veut requalifier l’opposition, la transposer sur un plan où puisse se pratiquer effectivement, à partir de l’expérience que font les individus de leur appartenance à une société déterminée, une politique ouverte d’émancipation. Dans le second cas, c’est un tranchant qui est recherché, l’approfondissement d’une distinction qui semble s’être émoussée, comme si la fin de ce que l’on appelait le « socialisme réel », l’effondrement des régimes communistes, avait signifié la fin réelle du socialisme.

Si différentes soient-elles, les deux exigences, pourtant, ont partie liée. On soupçonne que ce sont les mêmes causes qui, d’un côté, ont poussé au choc frontal entre un cosmopolitisme ...

Auteur

Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et membre du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités (LIER) de l’Institut Marcel Mauss.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540