Version classiqueVersion mobile

Une autre histoire

 | 
Jacques Revel
, 
Jean-Claude Schmitt

III. Vues de l'étranger. Le rayonnement de l'œuvre

En Pologne, « c’est‑à‑dire nulle part »

Jerzy Pysiak

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pourquoi « nulle part » ? Je commence par cette citation d’Ubu Roi, d’Alfred Jarry, sur la Pologne métaphorique – le synonyme du pays non-existant dans la réalité1, relevant plutôt d’un imaginaire tout à fait fantastique – car, en dépit de la longue tradition de relations très proches entre les historiens (surtout les médiévistes) français et polonais, bien établies dès l’aube du xxe siècle et surtout dans l’entre-deux-guerres2, la Pologne est restée quasiment absente de la réflexion historiographique de la médiévistique française avant Jacques Le Goff. À l’exception notable de Pierre David, auteur d’un ouvrage qui fait toujours référence, Les sources de l’histoire de la Pologne à l’époque des Piast3, ni la Pologne médiévale ni l’historiographie polonaise du Moyen Âge4 n’ont suscité le moindre intérêt du côté des historiens français, non plus d’ailleurs que le livre du chanoine David, lequel ne se trouve ni dans le Catalogue général de la Bibliothèque nationale, ni dans le Catalogue...

Auteur

Directeur-adjoint de l’Institut d’histoire, Université de Varsovie.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search