Version classiqueVersion mobile

Les embarras des recruteurs

 | 
Emmanuelle Marchal

Troisème partie. Pour autant que l'on puisse en juger

L’impalpable frontière dessinée par le droit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À lire certaines annonces d’offres d’emploi, à écouter les récits de ceux qui postulent ici ou là, à regarder films et reportages mettant en scène des épreuves de recrutement, on a l’impression que les investigations auxquelles se livrent parfois les recruteurs ne sont régulées par aucune obligation. La gueule de l’emploi, documentaire réalisé par Didier Cros qui a fait l’objet de plusieurs commentaires1, illustre cette tendance à pousser très loin, trop loin, les évaluations. Le spectateur assiste à un jeu dont les participants ignorent les tenants et aboutissants. Pourtant, les candidats sont bien réels : ils postulent à un emploi offert par une société d’assurance représentée par trois personnes qui ont confié la tâche de les sélectionner à un conseil en recrutement. L’importance des moyens déployés et la virulence de la compétition organisée laissent à penser que le poste se situe à un niveau élevé. Mais candidats et spectateurs apprennent progressivement que l’on recrute un com...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search