Version classiqueVersion mobile

Pie XII après Pie XII

 | 
Muriel Guittat-Naudin

Troisième partie. « Un pape qui ne passe pas » (1970-2014)

Quel pape pour le xxie siècle ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1994, Jean-Paul II invite à un retour critique sur le passé et en appelle à la repentance dans l’encyclique Tertio Millenium Adveniente1. L’initiative du saint-père est loin d’être isolée puisqu’elle s’inscrit dans un contexte plus général qui voit les États, les corps constitués et les institutions examiner sans concession ni complaisance leur passé. En France, Jacques Chirac est ainsi le premier président de la République à reconnaître les responsabilités de l’État français dans la mise en œuvre du génocide, dans un discours prononcé le 16 juillet 1995 lors de la commémoration de la rafle du Vel’ d’hiv. Deux ans plus tard, le 1er octobre 1997, certains évêques français expriment les regrets de l’Église de France pour son attitude à l’égard des juifs pendant l’Occupation, non sans susciter de fortes oppositions et de profondes réserves2. Pourquoi, en effet, se repentir de fautes de nature politique ou religieuse déjà lointaines ? De quel droit juger aujourd’hui ceux qui, hier, d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search