Version classiqueVersion mobile

Pie XII après Pie XII

 | 
Muriel Guittat-Naudin

Troisième partie. « Un pape qui ne passe pas » (1970-2014)

Les chausse-trappes de la mémoire

(1994-2012)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors qu’un consensus historiographique avait émergé sur l’attitude de la papauté pendant la guerre à la fin des années 1980, le procès du silence de Pie XII s’ouvre à nouveau à l’orée des années 1990 avec une vigueur étonnante. Une abondante production historiographique anglo-saxonne et européenne, dont je ne retiendrai ici que les ouvrages les plus significatifs, s’intéresse à nouveau à la question de l’attitude du Vatican pendant la guerre avec, la plupart du temps, le désir d’établir la culpabilité ou l’innocence de Pie XII.

Cette judiciarisation de la question du silence de Pacelli s’amplifie en 2002 avec l’adaptation cinématographique du Vicaire par Constantin Costa-Gavras. Convoqués dans le prétoire, de nombreux historiens répondent alors positivement aux sollicitations des médias en acceptant de jouer les procureurs ou les avocats du pape.

Des historiographies à front renversé

Dans la lignée du Vicaire, une littérature polémique reprend à son compte un certain nombre d’éléments...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search