Version classiqueVersion mobile

Pie XII après Pie XII

 | 
Muriel Guittat-Naudin

Première partie. Le silence de Pie XII, la mémoire et l'oubli (1944-1962)

Tombeau pour Pie XII

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pie XII décède le 9 octobre 19581. Avant le déferlement médiatique du Vicaire, ce moment constitue sans doute le premier « événement cristallisateur » de la mémoire de ses non-dits2. Encore hésitante, sporadique, cette première résurgence de la question du « silence de Pie XII » se nourrit des timides réminiscences de l’extermination des juifs de la fin des années 1950 : c’est en 1958 qu’Élie Wiesel publie La nuit ; l’année suivante, André Schwarz-Bart obtient le prix Goncourt pour Le dernier des justes3. Un « certain relâchement dans la culture de la guerre froide » libère en effet une parole sur le génocide jusque-là inhibée par l’affrontement idéologique entre le camp occidental et le camp soviétique4. Il devient désormais possible d’évoquer les crimes de l’Allemagne nazie sans remettre en cause l’unité et la sécurité des démocraties occidentales. Il y a également, peut-être plus prosaïquement, un éloignement dans le temps qui permet, aux uns de transformer leur expérience concen...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search