Version classiqueVersion mobile

Pie XII après Pie XII

 | 
Muriel Guittat-Naudin

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Monsieur Tout-Blanc
L’oiseau blessé que chaque jour
Vous consommez
Était d’une race maudite
Monsieur Tout-Blanc
Entre nous dites
Rappelez-vous
Y a pas longtemps
Vous vous taisiez.

En 1949, Léo Ferré, jeune chanteur de cabaret proche du Parti communiste, enregistre Monsieur Tout-Blanc, une chanson qui brocarde l’indifférence et le silence du pape Pie XII au cours de la Seconde Guerre mondiale1. Ces accusations montrent que c’est bien avant le scandale de la pièce de théâtre de Rolf Hochhuth, Der Stellvertreter2, jouée pour la première fois sur la scène berlinoise en février 1963, que le problème de l’attitude de la papauté se pose. Si le chanteur est alors loin d’être le seul à mettre en cause le silence du Vatican, il faut néanmoins attendre la traduction et l’adaptation à Paris de la pièce de Hochhuth sous le titre du Vicaire, en décembre 1963, pour que la politique conduite à l’égard du génocide par le souverain pontife pendant la guerre soit examinée sur la place publique. L’auteur y accu...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search