Version classiqueVersion mobile

Fin d'un monde ouvrier

 | 
Marion Fontaine

Les mineurs, un mythe politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La plupart des acteurs qui forgent les représentations entourant Liévin demeurent plus ou moins convaincus qu’il ne s’agit pas tout à fait d’une catastrophe comme les autres. Derrière la fascination apeurée pour la mort collective gît la coloration particulière que lui donne sa dimension minière et qui se retrouve dans les proclamations de Libération, dans le certificat de décès signé par Roger Ikor, comme dans les défenses communistes ou dans le discours d’Henri Darras. Mais cet imaginaire minier ne peut se lire seulement comme une part de l’imaginaire industriel. La mine, ou plus exactement la figure du mineur, opère également comme un moyen de lire politiquement la société industrielle, d’en pointer les injustices pour le présent et les possibilités de refondation pour le futur. Il y a, en d’autres termes, quelque chose qui, chez les mineurs, relève du mythe, au sens politique du terme. Un tel concept, très englobant, aux usages fluctuants, a-t-il sa place en matière d’histoire i...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search