Version classiqueVersion mobile

L'empreinte du poing

 | 
Jerôme Beauchez

Première partie. En privé : là où résonnent les coups

Incorporer le novice : les formes élémentaires de l’expérience pugilistique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« – Déjà, chez moi, bon, surtout chez nous [i. e. aux Gants d’Or], l’éducation c’est [Luis s’interrompt et me fixe intensément]… L’éducation, pour moi, ça veut pas dire que le mec est en troisième année de je sais pas quoi, ou la terminale, ou le bac. Ça, je m’en fous ! L’éducation, c’est l’attitude d’un mec : tu apprends à écouter ceux qui savent plus que toi. Tu vois, tu viens à la salle comme nous tous on vient dans une salle : on vient à zéro. On connaît rien. Quand tu viens, déjà, c’est la façon : pour être capable de réflexion, faut écouter les autres. Ensuite, tu viens bien cool : bonjour tout le monde, etc. Quand tu apprends à travailler, tu restes toujours propre, tout le temps. Y’en a, tu peux leur parler comme tu veux, ça sert à rien. Alors tu laisses tomber ! » (extrait d’entretien enregistré).

Les préalables énoncés par Luis à l’adresse de qui veut entrer dans son gymnase pour y apprendre les subtilités du combat constituent l’avant-propos d’une découverte des « formes é...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search