Version classiqueVersion mobile

La règle de l'exception

 | 
Olivier Alexandre

Troisème partie. L'auteur comme fétiche

Du travail à l’œuvre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Où as-tu appris le cinéma ? – Ah mais moi, je n’ai pas appris le cinéma…
Échange informel avec Christophe Honoré

En consacrant l’auteur, le système du cinéma français entretient un effet d’aspiration des prétendants vers la réalisation. Cette attraction relègue paradoxalement au second plan la question du travail et des savoir-faire techniques. La réalisation est moins perçue comme un métier qui obéirait à des règles et à une exigence de fabrication artisanale, que comme une vision innée puisée dans la seule personnalité du cinéaste. En cela, l’idéologie de l’auteur présente deux visages : elle justifie l’absence de barrières formelles à l’entrée mais laisse les cinéastes dépourvus face aux tâches concrètes qui ponctuent la vie d’un projet. L’un des enjeux du passage du statut d’entrant à celui d’auteur est précisément de compenser ce manque par un répertoire de compétences, mobilisable dans le fil de l’action. L’élaboration et la stabilisation d’un ensemble de routines, de savoir-fai...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search