Version classiqueVersion mobile

La règle de l'exception

 | 
Olivier Alexandre

Deuxième partie. Les trois cercles du cinéma français

Insiders, intégrés et outsiders

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je remercie Claude Berri…, comme tout le monde. »
Coluche, Cérémonie des Césars, 1984.

Le système du cinéma français institué dans les années 1980 répondait à un objectif : assurer la pérennité du secteur. L’apport massif de ressources dans la production s’est traduit par une hausse du nombre de films et l’allongement de la suite d’intermédiaires séparant les films de leurs spectateurs. Une somme d’intervenants non artistiques concourt désormais à cette médiation, à travers des canaux institutionnels, associatifs et marchands. Les modes de sociabilité à la fois inclusifs et relâchés associés aux univers de création pourraient faire croire à une population homogène, régie par une égalité de statuts. Les go-between du secteur composent en réalité un tout différencié et fortement hiérarchisé, regroupé schématiquement en trois cercles. Pour un noyau d’insiders, l’appartenance aux institutions, les fonctions de responsabilité au sein des chaînes de télévision et des groupes cinématograph...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search