Version classiqueVersion mobile

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 3

 | 
André Miquel

Au sommaire des tomes précédents

Texte intégral

Tome I

1Avertissement. — Tableau des auteurs. — Bibliographie. Introduction.

2chapitre premierAux sources de la géographie arabe : les sciences nouvelles et les sciences traditionnelles.

3La mathématique de la Création. — Les sciences de la terre : la géodésie, l'astrologie et l'élaboration du genre cartographique de la ṣūrat al-arḍ. — Les sciences de la terre : la physique du globe. — Les sciences de la terre : les êtres vivants. — Science grecque et géographie. — Les sciences morales : l'éthique. — Les sciences politiques : la technique du pouvoir. — La tradition : les sciences philologiques. Géographie, iranisme et langue arabe. — La tradition : les sciences religieuses. — La tradition : l'histoire. — Histoire, géographie et tradition. Science grecque et science arabe.

4chapitre ii. — Les orientations décisives du IIIe/IXe siècle ; géographie et adab ; Ǧāḥiẓ et Ibn Qutayba.

5Le problème de l'adab. — Ǧāḥiẓ : son importance dans l'élaboration de la géographie arabe. — Le Kitāb at-tarbī' wa t-tadwīr : une inquiétude nouvelle. — Le Kitāb al-ḥayawān : l'ébauche d'une géographie humaine. — Le Kitāb al-amṣār wa 'agā'ib al-buldān : géographie et tradition. — Ibn Qutayba : les exigences de l'orthodoxie. — Ibn Qutayba et la géographie.

6Chapitre iii. — Les préoccupations techniques : la cartographie de la ṣūrat al-arḍ et son évolution ; la littérature administrative et son développement ; les enquêtes commerciales.

7Définition et données de la ṣūrat al-arḍ. — L'école de Kindī et les développements de la ṣūra : Saraẖsī, Ibn Serapion, Balẖī. — Naissance de la géographie administrative. — Le pionnier de la géographie administrative : Ibn Hurdāḏbeh. — Un continuateur d'Ibn Hurdāḏbeh : Ǧayhānī. — Qudāma b. Ǧa'far ou la science administrative totale. — Ya'qūbī et la littérature administrative. — Les thèmes administratifs en dehors de la littérature administrative. — Survivance de la géographie administrative et de la ṣūrat al-arḍ. — Les catalogues de prix et de denrées.

8chapitre iv. — Les gens du voyage.

9Les vocations. — Le commerce et les routes maritimes de l'Océan Indien : la Relation de la Chine et de l'Inde. — Abu Zayd as-Sīrāfī : la Relation revue et complétée. — Les Merveilles de l'Inde. — La route du nord et les voyageurs officiels : Ibn Faḍlān. — La route du nord : Abū Dulaf Mis'ar ; le voyage réel et le voyage imaginaire. — Les routes du nord-ouest et du sud : l'Europe et l'Afrique. — Les débuts d'une « géographie spirituelle des intercessions ». — Conclusion.

10chapitre v. — Ibn al-Faqīh ou la géographie vue par l'adab.

11L'œuvre d'Ibn al-Faqīh et le problème de sa transmission. — Traits généraux de l'œuvre d'Ibn al-Faqīh. — Sources, composantes et thèmes du Kitāb al-buldān. — Techniques et mécanismes dans l'œuvre d'Ibn al-Faqïh. — La « science des pays » : une science à sa manière. — Géographie humaine ou humanisme géographique ? — Conclusion.

12chapitre vi. — La géographie sans les géographes : encyclopédistes, polygraphes, historiens et autres.

13Les encyclopédistes : Ibn Rusteh. — L' « imam » de l'encyclopédisme : Mas'ūdī. — Les encyclopédistes : Maqdisï et le Livre de la création et de l'histoire. — L'encyclopédie des « Frères de la Sincérité » (Iẖwān aṣ-ṣafā'). — Deux cas marginaux : Huwārizmī et Bīrūnī. — Les polygraphes. — Géographie et littérature ; le cas de la stylistique et de la bibliographie. — La géographie et l'histoire.

14chapitre vii. — Les monographies et les dictionnaires.

15La littérature arabique : ses diverses composantes. — La géographie de la Péninsule arabique : Hamdānī. — La littérature provinciale sous le signe de l'histoire. — La littérature provinciale : les calendriers. — La littérature provinciale : l'Espagne et l'Afrique du Nord. — Les répertoires, premières ébauches des dictionnaires : Isḥāq b. al- Ḥusayn.

16chapitre viii. — L'avènement d'une véritable géographie humaine : les masālik wa l-mamālik et l'étude de la terre des hommes.

17Le siècle des masālik wa l-mamālik. — Définition du genre des masālik wa l-mamālik : un héritage, mais revêtu d'un sens nouveau.

18— Définition des masālik wa l-mamālik (suite) : la géographie du concret. — Définition des masālik wa l-mamālik (suite) : la géographie humaine. — Définition des masālik wa l-mamālik (fin) : un genre littéraire. — Ya'qūbī : une ébauche réussie des masālik wa l-mamālik. — Iṣṭaẖrī : les masālik wa l-mamālik enfin constitués comme ensemble. — Ibn Hawqal, légataire d'Iṣṭaẖrī ; la géographie des commerçants missionnaires. — Un mal-connu : Muhallabī. — Muqaddasī et son temps. — Muqaddasī et son œuvre : l'apogée des masālik wa l-mamālik.

19chapitre ix. — La géographie dans son environnement.

20Le contexte économique : commerce et géographie. — Le contexte politique : les modes d'une géographie impériale. — Le contexte social et religieux : une littérature urbaine de sang-mêlé, en marge de l'orthodoxie. — Un public modelé par une culture commune. -L'esprit d'une classe : science, art et littérature. — L'esprit d'une classe : art de vivre et savoir-vivre. — L'esprit de référence et l'esprit de système. — Langue et style : expression médiane et expression artistique.

21Conclusion.

22Appendices. — Addenda. — Indices.

Tome II

23Avertissement. — Sources et ouvrages de référence. — Liste des auteurs (abréviations).

24Avant-propos.

25chapitre premier. — La terre indivise.

26La terre et l'univers. — L'ensemble Terre : vie, mort et résurrection.

27— L'espace Terre : formes, dimensions, représentation. — Le domaine Terre : limites réelles et mythiques.

28chapitre ii. — La terre partagée.

29Terre étoilée, ou impératifs et conflits de la géopolitique. — Terre écartelée : Hamdānī et la cartographie astrologique. — Terre découpée : les sept climats de la Grèce. — Les rois du monde et leurs peuples : unité et diversité de la civilisation. — Le quatrième climat : l'Irak successeur de Babylone.

30chapitre iii. — L'Extrême-Orient, ou de grandes civilisations inachevées.

31La littérature exotique : les affaires et l'Islam. — La littérature exotique : des paysages masqués par les hommes. — L'Extrême-Orient : des marchands aux marins et des marins à la littérature. — Une carte sommaire de l'Asie. — Civilisation et territoire : Inde et Chine, massivement. — Physionomie d'un continent. — La nature : une terre précieuse, de pierre et de métal. — La nature : le bestiaire sauvage. — La nature : le bestiaire domestique et l'éléphant. — La nature : des arbres et des plantes utiles. — Les hommes : simplicité et incertitude des thèmes raciaux. — Les hommes : les thèmes des échanges. — Les hommes : le pouvoir et ses principes. — Les hommes : la vie publique. — Les hommes : identités et différences des civilisations. — Les hommes : mœurs et morale. — Les hommes : la religion. — Conclusion.

32chapitre iv. — L'Afrique Noire, ou un continent entrevu.

33Des savants péremptoires et des marchands tenaces. — Incertitudes africaines. — Blason d'un continent : d'or au chevron de montagnes et de dunes. — L'Afrique et son fleuve : sources du Nil et « pays noir ». — La négritude : préjugés et contre-attaques. — Panorama des pays : émergence du Soudan occidental. — Panorama des pays : les régions du haut Nil : la Nubie. — Panorama des pays : les régions du haut Nil : les Bedja et l'Abyssinie. — Panorama des pays : les Zanǧ de l'océan Indien. — La terre d'Afrique : une mine. — Les êtres de l'Afrique : sous le signe ambigu du soleil. — Le bestiaire d'Afrique : naturel, fantastique et originalité. — Échantillons de la flore africaine. — Les hommes : sauvagerie et sociétés. — Les hommes : religion et paganisme, coutume et nature. — Quelques percées sur les techniques et le commerce. — Conclusion.

34chapitre v. — Les grands espaces ouralo-altaīques.

35Où l'homme est mieux connu que son pays. — A l'est, avec les Turcs des montagnes : les Tuġuzġuz. — A l'est, avec les Turcs des montagnes : les Qarluq. — A l'est, avec les Turcs des montagnes : Yaġmā,

36Šigil, Tuẖs. — A l'est, avec les Turcs des montagnes : les Kirghiz. -— A l'ouest, avec les Turcs des plaines : Kīmāk et Qipčaq. — A l'ouest, avec les Turcs des plaines : les Bašǧirt. — A l'ouest, avec les Turcs des plaines : les Petchénègues. — A l'ouest, avec les Turcs des plaines : les Ġuzz ; demi-vérités d'une frontière. — Les Ġuzz, seuls vrais Turcs des plaines, peut-être. — D'autres Turcs, en ordre dispersé. — Le pays turc. — L'homme turc. — La vie quotidienne. — La coutume familiale. — Société et religion : entre l'unité et l'éparpillement. — Le Turc face au monde. — Du commerce à la guerre. — Conclusion : le Turc et l'Islam.

37chapitre vi. — L'Europe de l'Est.

38Le Caucase oriental. — Le Caucase central : Avars et Alains. — Le Caucase de l'ouest et du sud. — Tout le Caucase. — Les Bulgares de la Volga. — Les Bulgares chez eux : Ibn Faḍlān. — L'État et la société bulgares. — Le pays bulgare : le temps perturbé. — Les Burṭās. — Les Khazars : le pays et l'histoire. — La vie au pays khazar. — La société khazare. — L'État khazar : le symbolisme royal. — Où l'on retrouve, entre Don et Danube, des peuples connus : Petchénègues et Magyars. — Vers l'Europe danubienne : sous le nom de Velendre, une autre Bulgarie. — Les Slaves : un bloc envahissant. — Sur divers peuples slaves. — L'itinéraire d'Ibrāhim b. Ya'qūb. — Pays et gens du froid. — La vie quotidienne. — Où la mort fascine plus que la vie. — La religion slave. — Russes, Varègues, Wīsū. — Les Russes vus de loin. — Les Russes vus de près : Ibn Faḍlān. — La mort russe.

39chapitre vii. — L'Europe de l'Ouest.

40Au Nord : les Normands. — Bretagne et autres îles. — L'Espagne infidèle : des Francs aux Gascons. — L'Espagne infidèle : Galiciens et vue d'ensemble. — Les Francs : un grand peuple, un territoire incertain. — Les Francs : notations discrètes et vues d'ensemble. — Un itinéraire en pays franc. — Les Burgondes. — L'Italie moins Rome : Francs ou Lombards ? — Rome et les Rūm. — Rome : d'abord une histoire. — Rome et ses merveilles. — De quelques îles méditerranéennes. — Conclusion.

41chapitre viii.Au plus près du monde musulman : Byzance.

42Les géographes face à Byzance. — Le monde des informateurs. — Byzance voisine et lointaine. — Byzance d'Asie. — Le pays organisé : les thèmes. — Les thèmes après Ibn Hurdāḏbeh. — Les thèmes chez Mas'ūdī. — Un essai de cartographie : Ibn Hawqal. — Byzance, ville des villes, et son « fleuve ». — Byzance : la mer et les murs, la pierre et l'eau. — Byzance : des églises et des palais. — Byzance et ses merveilles. — L'Empereur : une histoire. — L'institution impériale. — Les merveilles de l'audience impériale. — L'entourage de l'Empereur. — De quelques particularités de l'administration byzantine. — Byzance : une Eglise ou l'Église ? — L'Église : organisation et culte. — Christianisme byzantin et Islam. — Une Byzance d'où la vie quotidienne est absente. — L'espace et l'histoire. — Byzance et la Grèce. — Byzance et l'Islam : le cas des prisonniers. — Byzance et l'Islam ; le bilan d'une histoire : la frontière. — La fin de Byzance ou la fin de l'Islam ?

43chapitre ix. — Au plus loin du monde musulman : les pays de la légende.

44De quelques caractéristiques du merveilleux. — Les îles. — Les îles chez Ibrāhīm b. Waṣīf Šāh. — Les pays du métal. — Le monde des femmes. — Le Nord légendaire. — Au bout de l'Asie Centrale : Gog et Magog. — Gog et Magog : le récit de Sallām l'Interprète. — Au pays de Gog et Magog. — Gens de Gog et Magog. — Quand l'Est et le Sud se confondent : le Wāq-Wāq.

45chapitre x. — Les colonies musulmanes à l'étranger.

46Activités et organisation. — Colonie musulmane et société d'accueil. — Islam et langue arabe. — Colonies musulmanes et monde musulman.

47chapitre xi. — Le monde musulman sur la terre.

48Définition du « domaine » de l'Islam : la mamlaka. — La mamlaka, pôle à deux ou trois pôles. — La mamlaka face à la mer. — Sur les terres : la mamlaka installée. — Frontières tranquilles et marches mouvementées. — Frontière et légende.

49Indices. — Planches. — Table des figures.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search