Version classiqueVersion mobile

Dossier : Place aux objets !

Varia

Le sang et l’eau

Du sacrifice à la purification dans Iphigénie en Tauride d’Euripide

Blood and Water: From Sacrifice to Purification in Euripides’ Iphigenia in Tauris

Ajda Latifses

Résumé

Cet article met en évidence l’importance du thème rituel dans la construction dramaturgique et poétique d’Iphigénie en Tauride d’Euripide et dans la signification de la pièce. Le renversement dramatique qui sauve Oreste du sacrifice passe par une substitution rituelle qui convertit le sacrifice humain en purification ; il est souligné, sur le plan poétique, par un glissement métonymique impliquant l’image du sang et de l’eau. Complétée par l’instauration des cultes attiques d’Halai et de Braurôn, la solution rituelle proposée par Euripide au mythe conflictuel des Atrides rend possible l’intégration d’une violence humaine et divine qu’il ne saurait être question de juguler complètement.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Iphigénie en Tauride et l’analyse des rituels tragiques : quelques considérations de méthode

La question de la représentation des rituels dans la tragédie athénienne classique et de leurs rapports complexes aux rites de la réalité religieuse vécue n’a pas fini d’agiter les érudits, historiens de la religion grecque ou philologues1. Dans une mise au point utile datant de 2012, Albert Henrichs rappelait qu’il convient de distinguer, dans l’étude du rite tragique, et notamment du sacrifice sur lequel il raisonnait, quatre niveaux d’analyse2 : un niveau que l’on pourrait qualifier d’« historico-factuel », qui implique le type de rite représenté et ses correspondances dans la réalité religieuse, un niveau poétique (images rituelles, effets d’intertextualité…), un niveau dramatique, qui concerne les fonctions du rite au sein de l’action tragique, et un niveau culturel qui met en jeu la signification du recours tragique au rite et à son langage par rapport à la culture grecque globale. Ces ...

Auteur

Docteure de l'EHESS. Professeur agrégé de lettres classiques au Lycée Henri Poincaré, Nancy

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search