Version classiqueVersion mobile

Dossier : Place aux objets !

Dossier : Place aux objets ! Présentification et vie des artefacts en Grèce ancienne

Achille immobile : la lyre et le bouclier

Achilles At Rest: the Lyre and the Shield

François Lissarrague

Résumé

Cet article analyse le rôle des objets qui environnent Achille dans l’épisode de l’Ambassade. Dans l’Iliade, Achille joue de la lyre, alors que sur les vases attiques, il est engoncé dans son himation, tandis que son bouclier ou son casque sont souvent suspendus près de lui dans le champ de l’image. L’article montre que ces objets ne sont pas seulement le moyen de situer la scène, mais qu’ils sont signifiants et qualifient l’état d’Achille. Ce n’est pas nécessairement un écho de la pièce d’Eschyle, les Myrmidons, mais plutôt le résultat d’une stratégie picturale.

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Achille est assis, immobile, drapé dans son manteau, dans sa dignité. Il ne bouge plus, ne parle pas et rumine sa colère contre Agamemnon qui l’a outragé. Ulysse est assis en face de lui, mais son éloquence ne parvient pas à ébranler Achille.

Fig. 1 : Lécythe, peintre de Haimon

Image

Cracovie 1452.

Photo François Lissarrague.

Fig. 2 : Aryballe, peintre de la Clinique

Image

Berlin F2326.

D’après LIMC, « Achilleus », no 443.

C’est ainsi qu’on les voit, face à face, par exemple sur un lécythe à figures noires attribué au peintre de Haimon (fig. 1)1. Un vase de qualité médiocre, mais dont le graphisme marque bien l’opposition entre un corps penché en avant, replié sur soi, tête couverte par le manteau et un corps redressé, tête haute, celui d’Ulysse, qui tient son genou gauche entre ses mains2. Le dessin est ici simplifié à l’extrême ; il reprend un schéma mis au point par des peintres à figures rouges, vers 490, en particulier par le peintre d’Eucharidès, qui semble être le premier à avoir représenté ain...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search