Version classiqueVersion mobile

Dossier : Éros en jeu

Dossier : Éros en jeu

Jeux d’Éros : enjeux et pistes historiographiques

Eros at Play: Issues and Historiographical Tracks

Véronique Dasen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La force de l’amour, personnifiée par Éros, est irrésistible pour les mortels. Doux-amer, Éros peut séduire et ravir, mais aussi torturer et détruire1. Une des expressions métaphoriques de sa puissance ambiguë est l’activité ludique qui sert de fil rouge aux sept contributions de ce dossier2. Le croisement d’approches littéraires, philologiques et iconographiques fait apparaître la cohérence remarquable des déclinaisons de la dimension performative du jeune dieu qui gouverne le sentiment amoureux dans les images et les textes en Grèce et à Rome.

Le « jouer », παίζειν en grec, ludere, iocare en latin, s’inscrit dans un réseau sémantique spécifique dont Éros est l’une des clefs. La figure d’un Éros immature, téméraire, taquin, voire cruel et imprévisible, personnifie en Grèce ancienne les rapports intimes qui unissent d’une part l’enfance au jeu, à l’éducation, y compris à l’apprentissage de la maîtrise de soi et à la formation de liens sociaux3, d’autre part à la sphère des émotions é...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2021

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search