Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dossier : Mères et maternités en Grèce ancienne

Dossier : Mères et maternités en Grèce ancienne

La jeune fille morte en couches

Un cas de maternité précoce, souhaitée ou avortée, d’après les témoignages des sépultures1

Irini-Despina Papaikonomou

Résumé

L’article propose, dans une perspective d’anthropologie funéraire, l’analyse d’objets présents dans la sépulture thasienne d’une jeune fille, âgée entre 11 et 15 ans, morte prématurément et discute leur signification. Il montre comment le matériel funéraire informe sur la maternité d’un point de vue social et symbolique, en évoquant la douleur intense causée par la mort, par un accouchement non abouti et la disparition simultanée de tout espoir de progéniture dans l’avenir.

The paper examines the significance of objects uncovered in a Thasian tomb of a young girl, aged between 11 and 15 years, who died prematurely. Adopting an anthropological perspective on funerary context, the paper shows how the finds that evoke intense pain caused by death, the unfulfilled promise of giving birth and the loss of any hope for future offspring, inform our understanding of ancient maternity from a social and symbolic perspective.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment repérer et caractériser la maternité dans le sens corporel, social, voire symbolique du terme à partir du matériel archéologique funéraire ? De quels types de motifs et d’objets disposons-nous en contexte votif ou funéraire, public ou privé, pour parler de la grossesse et de l’enfantement ? Jusqu’où peuvent nous conduire les hypothèses formulées à partir de l’analyse du mobilier accompagnant une jeune défunte ? Sans avoir la prétention de donner de réponse définitive, notre étude appréhendera les éléments constitutifs de ce mobilier comme un ensemble de signes structurant un discours autour de la personne ensevelie, utilisant ainsi une méthode déjà bien éprouvée par les spécialistes des images2. Il conviendra, dès lors, ici de situer ce que nous attendons comme information de l’archéologie funéraire par rapport à l’ensemble des sources archéologiques et des textes qui nous renseignent sur la question de la maternité en Grèce ancienne. Puis nous limiterons notre exposé au cas...

Auteur

Post-doc, Université de Fribourg

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540