Version classiqueVersion mobile

Dossier : Des femmes qui comptent

Varia

Imiter ou communiquer : l’intention du singe dans la littérature gréco-romaine

Imitation or Communication: The Intention of the Monkey in Graeco-Roman Literature

Marco Vespa et Arnaud Zucker

Résumé

Dans de nombreux passages de la littérature gréco-romaine, le singe est présenté comme un imitateur ridicule, un pantomime dérisoire, une contrefaçon grotesque (geloion mimêma). Jusqu’à aujourd’hui le mimétisme du singe et le rapport singe/homme ont été étudiés comme entièrement déterminés par la volonté et le regard humains, sans considérer dans la situation commune l’intention relationnelle de l’animal. En nous appuyant sur les témoins textuels et iconographiques de l’antiquité gréco-romaine (ier  s. av.-iiie apr. J.-C.) relatifs à des situations de performance mimétique (spectacles, interactions accidentelles), nous verrons que certaines descriptions et mises en scène révèlent une intention communicative et positive du singe, dont l’imitation volontaire (et non toujours conditionnée par le désir humain) est un mode d’apprentissage et une voie d’interaction subjective du singe avec l’homme.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Or, comment la chasse humaine a-t-elle fait place à la guerre humaine ? Comment la flatterie a-t-elle fait place à la politesse, la crédulité au libre examen et le dogmatisme au mutuel enseignement ? La docilité au libre consentement et l’absolutisme au self-government ? Le privilège à la loi égale pour tous, la donation ou le vol à l’échange ? L’esclavage à la coopération industrielle ? […] Je réponds : par l’effet lent et inévitable de l’imitation sous toutes ses formes.
Gabriel Tarde, Les lois de l’imitation : étude sociologique, 18952, p. 369.

La possibilité d’un écart : discours grecs et gréco-romains sur les primates non-humains

Malgré l’impression d’objectivité que nous donnent les réalités du monde naturel, elles sont entièrement déterminées par le système de significations global qui les situent et les organisent. Étudier la figure du singe dans la culture grecque et romaine témoigne particulièrement de cette difficulté, en raison du lien spécial que nous entretenons désormais...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search