Version classiqueVersion mobile

Les émotions collectives

 | 
Laurence Kaufmann
, 
Louis Quéré

Politiques émotionnelles et émotions politiques

Foules, groupes, climats

Une typologie des émotions collectives

Eva Illouz
Traduction de Pierre-Nicolas Oberhauser

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’incompatibilité entre les émotions et une vie politique éclairée est l’un des clichés les plus persistants et les plus répandus de la philosophie politique et du discours journalistique. Ce commentaire sur Donald Trump publié récemment dans le New York Times en offre un exemple parmi tant d’autres :

Suite à sa victoire aux primaires républicaines puis à l’élection présidentielle, la campagne de Trump a été saluée pour son génie tactique. Mais ce sont les élans émotionnels de Trump qui ont donné à cette campagne sa forme et ses orientations particulières. Le temps que Trump a passé sur Twitter n’avait pas pour objectif principal d’entrer en contact avec ses électeurs potentiels. C’était une façon pour lui d’obtenir une mesure d’approbation, d’évaluer en temps réel à quel point ses sentiments étaient appréciés et partagés. (Bruni, 2017)

Ici, les « émotions » sont d’autant plus indignes qu’elles paraissent incontrôlées – comme si les Churchill ou les Roosevelt de ce monde n’avaient jam...

Auteur

Pierre-Nicolas Oberhauser (Traducteur)

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search