Version classiqueVersion mobile

Les émotions collectives

 | 
Laurence Kaufmann
, 
Louis Quéré

Politiques émotionnelles et émotions politiques

Mobilisation populaire et émotions collectives : le moment patarin à Milan (1056-1075)

Piroska Nagy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Entre 1057 et 1075, un mouvement religieux, politique et social de grande ampleur secoue la ville de Milan1, une cité déjà puissante et dynamique au cœur de la plaine padane, fière de son passé étroitement lié à la mémoire de saint Ambroise2. La situation documentaire de ce moment mouvementé de l’histoire milanaise est exceptionnelle pour la période, car plusieurs textes narratifs longs, produits peu après les événements par des partisans des deux partis antagonistes, ainsi que de nombreuses autres traces, relatent les versions concurrentes de cet épisode. Un point commun rapproche les récits majeurs : ils voient le temps du mouvement, baptisé par ses ennemis Pataria, comme une grande émotion collective de la population de Milan.

Biographe du chef principal puis martyr du mouvement, Ariald (m. 1066), André de Strumi écrit sa vie en 1075, dans le milieu monastique réformateur de la Vallombreuse, en Toscane, où il s’est réfugié après la mort de son héros. Cette hagiographie originale, ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search