Version classiqueVersion mobile

Les émotions collectives

 | 
Laurence Kaufmann
, 
Louis Quéré

Du partage de l'intelligible au partage du sensible

Les émotions peuvent-elles être collectives ?

Mikko Salmela
Traduction de Laurence Kaufmann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction : les émotions collectives en tant qu’émotions partagées

De prime abord, il paraît évident que les émotions puissent être collectives1. Après tout, il semble bien que ce soient des émotions collectives qui animent les manifestants en colère protestant d’une seule voix contre une politique injuste, les fans de football qui célèbrent le but marqué par leur équipe favorite, ou le public de concert enthousiaste qui répond à une excellente performance par une salve d’applaudissements. Pourtant, ce qui permet de qualifier ces différentes émotions comme étant proprement collectives est loin d’être clair. L’idée même d’« émotion collective » s’avère même problématique quand on y réfléchit d’un peu plus près.

C’est une telle réflexion que ce chapitre se propose de mener en passant en revue les questions théoriques et conceptuelles que soulèvent les émotions collectives et les différentes réponses qu’elles ont suscitées. La plupart de ces questions et réponses relèvent, pour ainsi ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search