Version classiqueVersion mobile

Ethnographie de l’action

 | 
Albert Piette

L’œil sociologique de Goffman

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On ne peut ignorer plus ou moins facilement un chien qui aboie pendant un meeting politique en plein air ; mais que les aboiements de ce chien surviennent chaque fois au point du discours où une réaction est possible, comme si le chien donnait son avis sur ce qui se dit, et il serait difficile d’éviter que le public ne se mette à rire, ou essaie au moins de se retenir. »
Erving Goffman, 1991, p. 214.

Nous pensons qu’il ne faut pas hésiter à présenter Erving Goffman comme l’observateur (au sens strict du terme) le plus fin que l’histoire de la sociologie ait fourni. Ainsi, il ne fait aucun doute qu’il ait vu et mentionné ces détails particuliers dont notre quête constitue le fil conducteur de ce livre. De nombreux livres et articles ont été écrits sur l’œuvre de Goffman. Nous tenterons plutôt de le suivre à partir de ses propres textes, en posant ultimement cette question : comment sa propre perspective théorique va-t-elle ressaisir de tels détails au point qu’ils apparaîtront finale...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search