Version classiqueVersion mobile

La propagande par le disque

 | 
Jonathan Thomas

Chapitre 1

Le disque pour exister et agir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1963, la Serp est tout ce dont Jean-Marie Le Pen dispose pour gagner sa vie et faire de la politique. Dans le sillage de l’indépendance algérienne et des procès de l’OAS, le catalogue discographique qu’il élabore s’adresse d’abord aux nostalgiques de l’Algérie française. Ce catalogue se diversifie rapidement et propose notamment un éventail de productions relatives aux extrêmes droites françaises et européennes, équilibré par la publication de quelques disques aux thématiques de gauche. Par ce pluralisme apparent, la Serp peut entretenir et rassembler un public militant, appartenant à différentes tendances de l’extrême droite, tout en se défendant d’être une entreprise politique. Elle est pourtant utilisée tout au long de son existence comme relai de propagande, avant de devenir un partenaire privilégié du FN. La maison de disque sert alors une pratique politique où le ressentiment prend une importance décisive.

Un catalogue de cultures politiques

Quand il cofonde la Serp en 1963, ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search