Version classiqueVersion mobile

Littérature et poétiques pluriculturelles en Asie du Sud

 | 
Annie Montaut

Ont collaboré à ce volume

Texte intégral

1Emmanuel Grimaud

2Docteur en ethnologie, chargé de recherche au CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, Paris X-Nanterre.

3Publications

4– 2001 Filmi Chutni : un atelier de peintres d’affiches, DV, 52’, film.

5– 2002 « Le corps et ses remakes : le corps de l’acteur et ses remises en jeu dans la fabrication du film hindi populaire », in V Bouillier & G. Tarabout, eds., Images du corps dans le monde hindou, Paris, CNRS-Éditions, pp. 367-396.

6– 2004 Bollywood Film Studio, ou Comment les films se font à Bombay, Paris, CNRS-Éditions.

7EGrimaud@aol.com

8Laurent Maheux

9Enseignant de hindi à l’INALCO, L. M. mène ses recherches dans le domaine de la littérature orale et travaille depuis plusieurs années avec les conteurs et chanteurs de la caste des Māgaṇiyār de la région de Jaisalmer. Il prépare une thèse : « Moumal-Mahendra :

10Contextes et variations d’un cycle légendaire du Thar ».

11Publications

12– 2000 « Les Māgaṇiyār de Jaisalmer et leurs patrons », in A. Montaut, dir., Le Rajasthan, ses dieux, ses héros, son peuple, Paris, Publications Langues’O, pp. 83-120.

13laurentmaheux@hotmail.com

14Denis Matringe

15Directeur de recherche au CNRS et directeur du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS), il est l’auteur de nombreux travaux sur les littératures ourdou et panjabi, ainsi que sur le soufisme au Panjab et le sikhisme.

16Publications

17– 1988 Hir Vāriṣ Šāh, poème panjabi du 18e siècle [introduction, translittération, traduction et commentaire par D.M.], Pondichéry, Institut Français d’Indologie (« Publications de l’IFI » 72).

18– 1993 Masnavīs : poèmes d’amour de l’Inde moghole par Mīr Taqī Mīr [traduit de l’ourdou, présenté et annoté par D.M.], Paris, Gallimard (« Connaissance de l’Orient » 81).

19– 2003 Naissance et déclin d’une qasba. Chanderi du Xe au XVIIIe siècle, vol. 1, en collaboration avec G. Fussman, É. Ollivier & F. Pirot. Paris, De Boccard (« Publications de l’Institut de civilisation indienne », 68/1, « Série Chanderi », s. dir. G. Fussman & K.L. Sharma).

20matringe@ehess.fr

21Anupam Mishra

22Auteur de deux ouvrages très remarqués et plusieurs fois réédités sur les techniques traditionnelles de l’eau, Anupam Mishra est un gandhien rattaché à la Gandhi Peace Foundation de Delhi, où il collabore à des programmes relatifs à l’environnement et tout spécialement à l’eau.

23Publications

24– 1995 Āj bhī khare hue haī tālāb [Les lacs sont encore purs], Delhi, Gandhi Peace Foundation.

25– 2000 (éd.orig. 1996), Traditions de l’eau dans le désert indien. Les Gouttes de lumière du Rajasthan, trad.fr. A. Montaut, Paris, L’Harmattan.

26Claire Molloy

27Chargée de cours en Médias et Communication à Edge Hill, Lancashire, R.U. Ses principales recherches portent sur les « cultural histories of nonhuman animals », l’anthropomorphisme comme pratique culturelle et les liens entre le discours institutionnel et la philosophie morale.

28Publications

29– 2001 Marking Territories <http://limen.mi2.hr/​limenl-2001/​clair_molloy.html>, 4 p.

30– Panel 11 : The Post-human in Culture, « Dreaming of electric sheep : technologically reconfiguring the nonhuman » <http//www.strath.ac.uk/conferences/technotopias/panel 11 .htlm-8k>.

31molloyc@edgehill.ac.uk

32Annie Montant

33Professeur de hindi à l’INALCO, directrice du Centre de Recherche et d’Études sur le Sous-Continent Indien Contemporain et chercheur au Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS), elle s’est consacrée ces dernières années à faire connaître en France la nouvelle littérature indienne.

34Publications

35– 1997 (dir.), Faits de Langue, 10 : Les Langues d’Asie du Sud, Gap, Ophrys. Traductions

36– 2004 Le Toit de tōle rouge de Nirmal Verma, traduit du hindi par A.M. avec F. Auffret, Paris, Actes Sud.

37– 2004 Un amour sans mesure de Jainendra Kumar, traduit du hindi, présenté et annoté par A.M., Paris, Gallimard (« Connaissance de l’Orient, série indienne » 109).

38montaut@ehess. fr

39Daniel Negers

40Docteur en ethnologie (Université Paris-X), chercheur à l’École Française d’Extrême-Orient, il est membre du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS). Ses recherches portent sur la littérature populaire télougoue et la sociologie de l’Andhra Pradesh côtier (travaux en cours sur la ville de Peddapuram).

41Publications

42– 1995 « La dimension politique dans l’émergence d’une forme narrative populaire à l’époque moderne : le Burrakatha d’Andhra Pradesh », Puruṣārtha, 18 : Traditions orales dans le monde indien, Paris, Éd. de l’EHESS, pp.103-125.

43– 2001 « Trois récits communistes. De l’usage de la poésie populaire chantée en pays télougou », Bulletin d’études indiennes, 17-18 (1999-2000), pp. 295-425.

44– 2001 « Burrakatha : A Telugu folk narrative of Andhra Pradesh in history and performance », in M. Kaushal, ed., Chanted Narratives, The Living ’Katha-Vachana’ Tradition, New Delhi, Indira Gandhi National Centre for the Arts (IGNCA), pp. 119-135.

45negers@aol.com

46Sayed Haider Raza

47Peintre né au Madhya Pradesh, S.H.R. entre en 1939 à l’école des Beaux-Arts de Nagpur, puis à la Sir J.J. School of Arts de Bombay. Il expose fréquemment en Inde où il est membre fondateur du « Progressive Artists’ Group ». En 1950, il obtient une bourse du Gouvernement français et se rend à Paris où il étudie à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de 1950 à 1953. Il participe à de nombreuses expositions en France et à l’étranger, notamment aux Biennales de Venise, São Paulo, Menton, et à la Triennale de New Delhi. Le Prix de la Critique lui est décerné, en 1956, à Paris.

48Il est ’Visiting Lecturer’ à l’Université de Californie (Berkeley) pendant l’été 1962. Ses toiles sont exposées à Bhopal en 1978 à l’invitation du Gouvernement du Madhya Pradesh. Le titre honorifique de ’Padma Shri’ lui est décerné par le Président de la République indienne en 1981. Une rétrospective de ses œuvres a été organisée à Bhopal en février 1997. Raza vit et travaille à Paris et à Gorbio dans le sud de la France.

49Tasleem Shakur

50Professeur à la Royal Society of Arts (FRSA) en 1996, ayant enseigné à Oxford Brookes, Université de Sheffield et à la SOAS (Université de Londres), il est actuellement co-ordinateur/maître de conférences en géographie humaine et directeur de l’ICDES [Centre International d’études sur le développement et l’environnement] à Edge Hill, Lancashire, RU. Ses nombreuses publications portent sur le développement, l’environnement et les ‘Cultural Studies’ en Asie du Sud. Il édite le e-journal sur l’architecture, la planification, le développement et l’environnement (GBER : <www.edgehill.ac.uk/gber>).

51Publications

52– 1999 « Growing Muslims’ community, Islamic identity and the development of mosques in a European setting : A case study of Lancashire, UK », in Saleh & Kokani, eds., The Urban Design of Mosques, vol. 3, Riyad, King Saud University.

53– 2001 Unsustainable Environment and the Cities of the Developing World, with N. Dasgupta & D. Treloar, Amsterdam, Vrije Universiteit.

54– 2003 (ed.), « Towards understanding ’other’ cultures : Front multiple to multiculturel built-environment ? », vol. 3 (2) of the free refereed e-journal GBER (Global Built Environment Review), dedicated to South Asia issues, ICDES, Edge Hill, Lancashire, UK, <www.edgehill.ac.uk/gber>.

55shakurt@edgehill.ac.uk

56Geetanjali Shree

57She is a writer. She is also associated with theatre. She did an adaptation of Ghare Baire, leasing out the feminist potential of Rabindranath Tagore’s famous text which was staged at the Kamani Audiorium in New Delhi. In 1991, concerned about growing Hindu fundamentalism and realising that the question of Hindu identity inescapably got embroiled in aggressive polemics the moment it was linked with the Muslims, she adapted Tagore’s Gora, a work that does not ignore the dangers of ‘Hindutva’ while probing, at a deep philosophico-existential level and with great sensitivity, the question of Hindu identity. This was staged at the Shriram Centre, New Delhi. Her last play, Make-up, that explores gender differentiation and movement across genders was staged in 2002 in Berlin and in 2003 in Brazil. Some of her stories have been translated into other Indian languages, and also in English, German and Japanese.

58Academic publications

59– 1989 Between Two Worlds : An Intellectual Biography of Premchand, Manohar, New Delhi, Literary Publications.

60– 1998 Hamara Shahar Us Baras (novel in Hindi), New Delhi, Rajkamal Prakashan.

61– 1999 Vairagya (collection of short stories in Hindi), New Delhi, Rajkamal Prakashan.

62– 2000 Mai (English translation with an introduction by Nita Kumar), New Delhi, Kali for Women. (1st ed. in Hindi 1991 ; 2nd ed. 1994.)

63geeshree12@yahoo.co.uk

64Krishna Baldev Vaid

65Né dans le Panjab aujourd’hui pakistanais, K.B.V est un écrivain atypique : mystique agnostique, il élabore un style expérimental dans un hindi aussi marqué par le persan et l’arabe que par le sanskrit. Titulaire d’un doctorat (Harvard) sur Henry James, il a enseigné dans différentes universités en Inde et aux États-Unis, puis s’est consacré exclusivement à l’écriture. Krishna Baldev Vaid a publié plus de trente ouvrages, notamment sur la partition hindo-pakistanaise : romans, théâtre, nouvelles, traductions (Racine, Beckett, Lewis Carroll).

66Publications

67– 1970 Steps in Darkness, Delhi, Hind Pocket Books (« Orient Paperbacks »).

68– 2002 Histoires de renaissances, traduit du hindi par A. Montaut, Paris, Langues et Mondes / L’Asiathèque.

69– 2002 La Splendeur de Maya, traduit du hindi par A. Montaut, Paris, Caractères.

70Nirmal Verma

71Écrivain de langue hindi, romancier, poète, traducteur des grands auteurs occidentaux (Capek, Skvorecky, Kundera), il est internationalement renommé. Son premier recueil de nouvelles, Parinde, salué par la critique, illustre le mouvement ‘New Story’ dans la littérature hindi. En Inde il a occupé successivement deux chaires de ‘Creative writing’ à Bhopal et à Shimla.

72Publications

73– 1999 India and Europe, Shimla, Indian Institute of Advanced Studies.

74– 2002 The Last Wilderness, Delhi, Indigo.

75– 2000 Un bonheur en lambeaux, traduit du hindi par A. Montaut, Paris, Actes Sud.

76Catherine Weinberger-Thomas

77Professeur de hindi à l’INALCO, chercheur au Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS).

78Publications

79– 1979 L’Ashram de l’amour. Le gandhisme et l’imaginaire, Paris, Éd. de la MSH.

80– 1988 (ed.), Puruṣārtha, 11 : L’Inde et l’imaginaire, Paris, Éd. de l’EHESS.

81– 1996 Cendres d’immortalité. La crémation des veuves en Inde, Paris, Seuil (« La Librairie du xxe siècle »), 1996. (Trad. américaine : Ashes of Immortality : Widow-Burning in India, Chicago, University of Chicago Press, 1999.)

82dgwbx@yahoo.com

83Mohammad Yasin

84Peintre demeurant à Delhi, où il a longtemps enseigné la peinture et le dessin (à Jamia Milia University), M.Y. est originaire de la région d’Hyderabad. Jeune boursier du East-West Center à Honolulu, plusieurs fois titulaire du prix de la Lalit Kala Akademi, il s’est imposé par la liberté de son traitement de l’élément figuratif et pour la manière dont il parvient à fusionner les traditions hindoue et musulmane.

85laurencebastit@hotmail.com

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search