Version classiqueVersion mobile

L’Inde et l’Italie

 | 
Tiziana Leucci
, 
Claude Markovits
, 
Marie Fourcade

Introduction

L’Italie et l’Inde au miroir de l’histoire

Claude Markovits, Marie Fourcade et Tiziana Leucci

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La relation entre l’Inde et l’Italie n’a guère attiré l’attention des chercheurs travaillant sur l’Inde ou des historiens de l’Italie. L’idée d’organiser un colloque portant sur le sujet fut d’abord avancée par Tiziana Leucci à l’occasion du 150e anniversaire de l’unité italienne en 2011, qui paraissait être un moment opportun pour jeter un coup d’œil rétrospectif sur cette histoire rarement abordée1.

Ce colloque, organisé avec Claude Markovits, se tint à Paris au Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud en décembre 2011. Des communications y furent présentées par France Bhattacharya, Tiziana Leucci, Claude Markovits et Jacques Pouchepadass, qui sont reprises sous une forme plus achevée dans ce recueil, ainsi que par Marzia Casolari et Marianna Scarfone. Sanjay Subrahmanyam, qui présida l’une des sessions, Margherita Trento et Sascha Ebeling, Fabrizia Baldissera, Maria-Gloria Roselli, Francesca Orsini, Oscar Nalesini et Marie Fourcade ont en outre offert des contributions inédit...

Auteurs

Directeur de recherche émérite au CNRS, membre du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud, il poursuit ses recherches sur des aspects de l’histoire de l’Inde coloniale en rapport avec une histoire plus globale, en particulier sur des réseaux marchands et sur le corps expéditionnaire indien en France pendant la Première Guerre mondiale.
Publications
– 2000 Gandhi, Paris, Presses de Sciences Po (« Références/Facettes »).
– 2000 The Global World of Indian Merchants c. 1750-1947 : Traders of Sind from Bukhara to Panama, Cambridge, CUP.
– 2015 C.M. & Margolin J.-L., Les Indes et l’Europe. Histoires connectées, xve-xxie siècle, Paris, Gallimard (« Folio histoire » 246).

Historienne et anthropologue de formation, elle est rédactrice-éditrice de la collection « Puruṣārtha » au Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CNRS-EHESS), publiée aux Éditions de l’EHESS, et codirectrice du CEIAS pour le quinquennat 2014-2018. Ses principales recherches portent sur l’Inde coloniale britannique, l’orientalisme français au xixe siècle, l’empreinte de l’Inde dans les années 1960 et l’amour en Asie du Sud. Elle coordonne avec T. Leucci et R. Rousseleau, l’atelier de recherche sur « l’Amour entre norme et transgression : art, histoire, fiction » (2014-2018) au CEIAS.
Publications
– 2003 « Les Britanniques en Inde (1858-1947) ou le règne du “cyniquement correct” », in M. Ferro, ed., Le Livre noir du colonialisme [Collectif], Paris, Robert Laffont, pp. 302-350 ; rééd., Paris, Hachette Littérature (« Pluriel »), 2004.
– 2011 « L’Amour en Inde (kāma). Des répertoires classiques aux années bollywoodiennes », in A. Farge, J. Dakhlia, et al., eds., Histoires de l’amour, fragilités et interdits, du kāmasūtra à nos jours [Collectif], Paris, Bayard, pp. 23-53.
– 2013 avec I.G. Županov, « Puruṣārtha », 31 : L’Inde des Lumières. Discours, histoire, savoirs (xviie-xixe siècle), Paris, Éditions de l’EHESS.

Historienne et anthropologue de la danse, elle est chargée de recherche au CNRS et membre du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS, EHESS-CNRS). Ses recherches concernent l’ethnohistoire de la danse en Inde, le statut des danseuses et courtisanes indiennes et leur perception et représentations, depuis le xiiie siècle, dans les récits de voyage et les productions théâtrales européens. Elle s’intéresse aussi aux techniques de maternage et à l’éducation en intervenant régulièrement au Centre d’études et de recherches pour la petite enfance (CERPE), à Aubervilliers. Formée à la danse classique et contemporaine à l’Académie nationale de danse de Rome et à la danse indienne à Chennai et Bhubaneswar, elle enseigne actuellement le Bharatanātyam au conservatoire Gabriel Fauré (Les Lilas).
Publications
– 2005 Devadāsī e Bayadères : tra storia e leggenda. Le danzatrici indiane nei racconti di viaggio e nell’immaginario teatrale occidentale (xiii°-xx° secolo), (Devadāsī et Bayadères : entre histoire et légende. Les danseuses indiennes dans les récits de voyage et dans l’imaginaire théâtral occidental - xiiie-xxe s.), Bologne, CLUEB (Presses Universitaires de Bologne).
– 2013 « Between Seduction and Redemption : The European Perception of South Indian Temple Dancers in Travelers’ Accounts and Theatre Plays », in F. Kouwenhoven & J. Kippen, eds., Music, Dance and the Art of Seduction, Delft, Eburon-Chime, pp. 261-287, notes et bibliographie, pp. 421-429.
– 2017 « La danseuse de temple et courtisane au miroir de l’Occident chrétien. Usages et déplacements de l’imaginaire orientaliste dans l’Inde nationaliste et dans les études féministes postcoloniales », in A. Castaing & E. Gaden, eds., Écrire et penser le genre en contextes postcoloniaux, Bruxelles, Peter Lang (« Comparatisme et Société » 35), pp. 59-88.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search