Version classiqueVersion mobile

Indianité et créolité à l’île Maurice

 | 
Catherine Servan-Schreiber

Varia

À Maurice, Barlen Pyamootoo déblaie le terrain de l’imaginaire

Tirthankar Chanda

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un postmoderniste

Barlen Pyamootoo s’est fait connaître en 1999 en publiant Bénarès, un road novel beckettien qui renouvelle la pensée des racines et du désir si chère aux écrivains de Maurice depuis presque trois siècles. Il y a dans ce premier livre du Paul et Virginie, mâtiné de Baudelaire, de Satyajit Ray, et de l’absurde à la Beckett et à la Fellini !

Le roman raconte la virée dans la nuit mauricienne de deux amis partis en ville à la recherche de deux prostituées pour finir agréablement leur soirée. Les compères finiront par trouver les femmes, mais le roman ne dit pas si celles-ci réussiront à combler leurs désirs. Le retour en pick-up vers Bénarès, le village éponyme dont sont issus les protagonistes, ressemble à une quête initiatique qui débouche moins sur le corps à corps espéré que sur l’évocation du passé de l’île, la mort et la solitude.

Ce chef-d’œuvre de postmodernisme à la mauricienne a été salué par la critique française et francophone. Celle-ci a parlé de l’art du ...

Auteur

Chargé de cours à l’Institut national de langues et civilisations orientales (Inalco), il est aussi journaliste à RFI depuis 1994 et critique littéraire. Il collabore notamment à Jeune Afrique, MFI, Le Monde diplomatique ainsi qu’à la revue Siècle 21 dont il est l’un des fondateurs.
Publications
 – 2013 T. C. & O. Da Lage, Aujourd’hui, l’Inde, Paris, Casterman (« Documentaire »).
 – 2012 « La vitalité foisonnante de la fiction indienne de langue anglaise (Rushdie, Vikram Seth, Arundhati Roy et les autres) », Siècle 21, Littérature et société, 1, pp. 17-22.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search