Desktop versionMobile version

Indianité et créolité à l’île Maurice

 | 
Catherine Servan-Schreiber

L’« unité dans la diversité » à Maurice. Un modèle d’inspiration indienne

“Unity within diversity” in Mauritius: An Indian model of inspiration

Julie Peghini

Abstract

In Mauritius during the period that preceded independence (1930-1968), two models of national construction are competing: “Mauricianism” is a pledge for a French-inspired assimilationnist model: “Unity within diversity” vouches for a pluralist model, which encourages the recognition and internalization of difference. While these two models seem to be opposed, they are actually used in a complementary and diachronic way in public discourse. This article introduces the reader to the policy of adapting to diversity, which prevails in Mauritius: unity within diversity. It is an Indian-inspired model, shaped by Nehru’s policies after the 1950s. The article first proposes a historical insight into the emergence of the “unity within diversity” model in Mauritius, before analyzing the struggles and divisions of opinions, which it intrinsically carries, as a result of the pre-and post-independence periods, and finally demonstrating the current limits of that model.

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book can also be purchased on the sites of partner bookstores, in PDF and ePub formats, if the publisher has opted for commercial distribution. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

J’apprécie que les gens aient grandi sur cette île, éloignés de leur culture, de leurs références, ils ont essayé de faire quelque chose à la mauricienne […]. C’est passionnant de voir comment ils ont vécu dans un endroit aussi petit sans avoir la possibilité de retourner ou de ressortir, pour se recréer. C’est ça qui m’intéresse, comment les gens arrivent aujourd’hui à continuer sans se rendre compte qu’ils ont dû sacrifier tout, qu’ils n’ont aucun lien, qu’ils vivent avec des fantômes, avec ce qu’ils croient être l’Inde, avec ce qu’ils croient être telle ou telle religion. Je trouve ça extrêmement triste et en même temps intéressant à étudier, à analyser. (Véronique C., 34 ans, peintre.)

Les débats autour de la créolité, qui se sont développés hier et fleurissent aujourd’hui à Maurice, sont révélateurs de la difficulté à dépasser les barrières communautaires, inscrites dans les catégories de classement constitutionnel. La société mauricienne a été aux prises avec deux formes de dom...

Author

Anthropologue et maître de conférences à l’Université de Paris 8-Vincennes-Saint-Denis, au sein de l’UFR Culture et Communication, ses principaux thèmes de recherche recoupent l’internationalisation de la communication et de la culture : circulation des formes culturelles et artistiques, politiques culturelles, industries culturelles et créatives, patrimonialisation, multiculturalisme, imaginaires nationaux, diversité culturelle.
Publications
– 2012 « Creative Economy, Creative Industries : des notions à traduire », in P. Bouquillion, ed., Les Industries culturelles et créatives à l’île Maurice. Vers un renouvellement des initiatives publiques et privées ?, Paris, Presses universitaires de Vincennes.
– 2011 « Les impasses du multiculturalisme à l’île Maurice. Des restrictions sociales à la créolisation », Cahiers européens de sciences sociales, 2, pp.69-100.
– 2010 « Narrations de l’altérité à l’île Maurice », « Between Words and Images : the Culture of Mauritius », International Journal of Francophone Studies (IFS), 13 (3-4), pp. 435-450.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search