Version classiqueVersion mobile

L’expérience historiographique

 | 
Antoine Lilti
, 
Sabina Loriga
, 
Jean-Frédéric Schaub
, 
et al.

Les frontières de l’histoire sociale

D’une racine eugéniste de l’histoire sociale. Louis Chevalier et La Formation de la population parisienne au xixe siècle1

Eugenic root of social history: Louis Chevalier and La Formation de la population parisienne au xixe siècle

Paul-André Rosental

Résumé

Huit ans avant Classes laborieuses et classes dangereuses (1958), La Formation de la population parisienne au xixe siècle était la thèse complémentaire de Louis Chevalier, soutenue notamment devant Pierre George, Ernest Labrousse et André Siegfried. L’austère mais imaginatif ouvrage contribua à son élection précoce au Collège de France face à Claude Lévi-Strauss. Considérée comme un classique de l’histoire sociale, La Formation est un produit des recompositions épistémologiques et idéologiques qui suivent la chute du nazisme. La reconversion des « races » en « ethnies », des « aptitudes » en « dispositions », de l’anthropologie physique en psychologie des peuples, participe de l’avènement d’une « démographie qualitative » qui se pose en réforme de l’eugénisme et se déploie alors dans les domaines d’application des sciences de la population, de l’orientation scolaire et professionnelle aux politiques d’assimilation des immigrants étrangers.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Une histoire sociale longtemps dominée par l’analyse des fluctuations cycliques et des crises devait nécessairement être sensible à l’importance de la pathologie comme effet social : quelle grande monographie, du Paris de Louis Chevalier au Beauvaisis de Pierre Goubert ou à la Provence de René Baehrel, n’en témoigne pas à sa manière ? » Cette présentation, par Jacques Revel, du numéro que les Annales consacrèrent en 1977 à l’histoire de la médecine et des médecins en France aux xviiie et xixe siècles, illustre la façon dont, à son apogée, la « nouvelle histoire » avait accoutumé de ranger Louis Chevalier (1911-2001) parmi les figures pionnières de l’histoire sociale de l’après-guerre, aux côtés des familiers de la VIe Section de l’École pratique des hautes études que représentent ici Goubert et Baehrel2. En cette fin des années 1970, l’œuvre de Louis Chevalier est régulièrement convoquée dans les Annales, que ce soit au titre de point d’appui ou de thèse par rapport à laquelle se ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search