Version classiqueVersion mobile

La distinction des savoirs

 | 
Bernard Walliser

Quand les croyances gouvernent le monde économique

When beliefs rule the economic world

Bernard Walliser

Résumé

L’économie savante se présente comme très formalisée et idéalisée alors que l’économie vulgaire semble plus réaliste et utilitaire. Elles entrent en dissonance dès que l’on compare les interprétations des concepts qu’elles partagent (bien, prix, monnaie, capital). La première imprègne la seconde en sensibilisant les acteurs à des informations factuelles ou structurelles, alors que la seconde corrige la première par épuration de ses nomenclatures spontanées ou ses régularités intuitives. Ce processus bouclé ne converge jamais, car les agents se reconnaissent difficilement dans les modèles qui sont censés les représenter. Leur cohabitation et leur coévolution s’illustrent parfaitement sur les deux exemples du marché comme institution et de la crise financière.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme toute discipline scientifique, l’économie est confrontée à un problème de coexistence et de coévolution entre connaissance savante et connaissance vulgaire. Cette opposition situe l’économie, comme sous bien d’autres aspects, dans une position intermédiaire entre les sciences de la nature et les sciences de la société. Dans les sciences naturelles, les deux formes de connaissance se sont différenciées et conservent peu de choses en commun, et si la première imprègne notablement la seconde, la liaison inverse est devenue bien plus ténue. En particulier, une distance considérable s’est établie entre les théories de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit et l’expérience quotidienne, située à un niveau médian. Dans les sciences sociales hormis l’économie, la proximité entre les deux formes de connaissance demeure manifeste et donne lieu à un aller-retour constant entre elles. Fondées toutes deux sur une pratique quotidienne de la vie en société, elles s’appuient sur des princ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search