Version classiqueVersion mobile

La distinction des savoirs

 | 
Bernard Walliser

La dynamique des villes. Analyses savantes et pratiques d’acteurs

Dynamics of cities. Scholarly analysis and actors’ practices

Denise Pumain

Résumé

Le grand public a peu de représentations de ce que les géographes nomment « réseaux urbains » ou « systèmes de villes ». Ces ensembles de villes intensément connectées par des flux de toute nature évoluent de manière interdépendante, selon ce que les spécialistes des systèmes complexes appellent une dynamique de « coévolution ». Celle-ci n’est pas toujours bien assimilée, même dans les discours académiques qui en donnent des représentations trop simplifiées, notamment en préférant des figurations graphiques à la modélisation mathématique ou informatique. Les effets de la dynamique urbaine étant surtout perceptibles à moyen et long terme, les praticiens, aménageurs, techniciens ou politiques qui ont à prendre des décisions au quotidien pour le futur d’une ville ont surtout des représentations d’échelle micro-géographique qui mettent bien davantage l’accent sur le rôle et le pouvoir des acteurs. Ils ont raison de valoriser l’action, toujours nécessaire dans le contexte des concurrences urbaines, mais ont ainsi tendance à en sous-estimer les contraintes systémiques.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans une perspective que je situe principalement en géographie, la ville peut se concevoir comme un système à la fois compliqué et complexe. Compliqué en raison de la multiplicité des « institutions » au sens large (agences, services, entreprises, collectivités, ménages) qui interviennent dans son fonctionnement, et complexe parce que les interactions entre ces entités élémentaires, de niveau micro-géographique, produisent des dynamiques qui ne sont pas linéaires, non plus que celles qui les relient aux entités présentes dans d’autres villes1. Celles-ci tissent des relations d’interdépendance qui construisent à un autre niveau, dans un territoire national ou dans des réseaux internationaux, ce que les géographes appellent des réseaux urbains ou des « systèmes de villes » caractérisés par une forte différenciation hiérarchique et une diversité fonctionnelle, ainsi que par une dynamique, relativement prévisible parce que universelle sous certains aspects.

Ces complications et cette com...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search