Version classiqueVersion mobile

La distinction des savoirs

 | 
Bernard Walliser

Table des matières

Bernard Walliser

Introduction

Existence de deux formes de connaissance
Comparaison asymétrique entre les deux formes de connaissance
Comparaison égalitaire des deux formes de connaissance
Influence directe entre les deux formes de connaissance
Influence indirecte entre les deux formes de connaissance
Plan de l’ouvrage
Pierre Livet

Un problème d’incompréhension entre connaissance scientifique et savoir ordinaire. Le traitement de l’incertitude

A question of misunderstanding between scientific knowledge and everyday expertise. Handling uncertainty

Introduction : un exemple
Une explication
Les ressorts fondamentaux de ces comportements
Cognition ordinaire, incertitude et traitement du vague
L’origine du malentendu entre scientifiques et public
Les problèmes du malentendu et leurs remèdes
Le catastrophisme et le problème de la redescente vers la décision
Claire Beyssade

La langue. Entre usage quotidien et objet de connaissance

Language. Between an everyday use and an object of knowledge

Quand le vulgaire interroge le savant
La lexicographie
L’origine des langues : une demande du vulgaire au savant
Quand le savant peine à se faire entendre : l’exemple des réformes de l’orthographe
Quand les savants sont en désaccord : la place de l’introspection dans l’établissement des données
Le vulgaire face aux idées reçues
Conclusion
Christophe Prochasson

Savoirs ordinaires et savoirs savants chez les historiens. Alliances, concurrences et exclusions

Ordinary and scholarly knowledge amongst historians. Alliances, rivalries and exclusions

Retours sur quelques impuretés : Histoire, littérature et cinéma
L’histoire sous contrôle : les usages du politique
Exclure : le négationnisme comme vrai faux savoir
Collaborer (1) : témoins et historiens
Collaborer (2) : juges et historiens
Denise Pumain

La dynamique des villes. Analyses savantes et pratiques d’acteurs

Dynamics of cities. Scholarly analysis and actors’ practices

Des interprétations savantes parfois réductrices de la complexité
Repli sur une définition essentialiste de « la » ville
Raison graphique plutôt que démonstration formelle
Les représentations ordinaires : le pouvoir des acteurs
Les universitaires, les maires et la croissance urbaine
Les acteurs et la définition de la ville européenne
L’acteur démiurge
La croyance en une intervention directe
La présence implicite des acteurs dans les modèles urbains
Les représentations des praticiens et des usagers
Réseaux urbains et systèmes de villes dans les politiques d’aménagement
Les lois d’échelle vues par les médias : un physicien « résout » la ville
La loi de Zipf et la prédiction
Alain Gallay

Pensée scientifique et pensée vulgaire en archéologie pré- et protohistorique. La perspective logiciste

Scientific and commonplace thought in pre- and protohistorical archaeology. The logicist perspective

La construction de l’explication archéologique dans une perspective logiciste
Pensée scientifique et pensée vulgaire dans les compilations et les ordinations
Pensée scientifique et pensée vulgaire dans les explications
Exemple 1 : le mythe lacustre
Exemple 2 : l’interprétation de l’art rupestre préhistorique, la « Dame blanche » du Brandberg
Exemple 3 : l’origine des Indo-Européens
Caractérisation du point de rupture et prospective
Tenir compte de la réalité archéologique
Intégrer un savoir anthropologique général
Les sous-produits vulgaires de la pensée archéologique
Roman historique
Vulgarisation
Impostures
Conclusion
Wiktor Stoczkowski

Les sciences sociales ont-elles peur de l’ordinaire ? La connaissance ordinaire et la fascination pour l’extraordinaire

Do social sciences fear the everyday? Everyday knowledge and the fascination for the extraordinary

L’anthropologie de l’extraordinaire
L’ogotemmêlisation des informateurs
Les études sur les sciences : l’évanescent ordinaire
Quelques remarques en guise de conclusion
Daniel Courgeau

Démographie et probabilité. Rejets et avancées lors de leur développement*

Demography and probability. Rejections and breakthroughs during their development

L’origine de la démographie et des probabilités au xviie siècle
La pensée vulgaire et l’inoculation de la variole
Rejet en Angleterre
Rejet en Nouvelle-Angleterre
Rejet en France
La démographie et la presse au xxe siècle
Définition des indices et évolution au cours du temps
La mise en cause de la valeur scientifique de la démographie par la presse
L’Humanité
Libération
Le Monde
France Soir
La Croix
Le Figaro
Épilogue
Conclusion générale
Bernard Walliser

Quand les croyances gouvernent le monde économique

When beliefs rule the economic world

1. L’économie savante
2. L’économie vulgaire
3. La dissonance entre économie savante et économie vulgaire
4. De l’économie savante vers l’économie vulgaire
5. De l’économie vulgaire vers l’économie savante
6. Le bouclage entre savoir savant et savoir vulgaire
7. L’exemple du marché
8. Le cas de la crise financière
Conclusion
Philippe Steiner

Les sociologues et les formes de la connaissance

Sociologists and forms of knowledge

De l’importance de la connaissance commune en sociologie
Durkheim et Weber
Le socialisme, la religion et la science
L’acteur ordinaire et ses compétences cognitives
La connaissance savante « mise en machine »
Quelle place pour le sociologue et la connaissance savante du social ?
Le magistère de la clarté
Critique, réflexivité et publics
Jean-Pierre Gaudin

Ce dont la gouvernance est le nom

What is known as governance

La double construction, savante et profane, de la notion de gouvernance
Quelle démarcation entre savant et profane ?
Les premières constructions savantes de la gouvernance
L’évolution des relations internationales
La mutation des politiques publiques nationales
Les nouvelles interactions démocratiques
L’idée de gouvernance diffusée dans le sens commun
Les mots caressants de la politique
La doctrine de la Banque mondiale
Les appels à la « société civile »
Les boucles entre les savoirs d’action et les connaissances savantes
Les « effets zigzags » : quelques allers-retours entre gouvernance participative et théorie de la délibération
La question de la délibération démocratique
La promotion des budgets participatifs à partir du Brésil
L’expérience du débat public à la française
L’Union européenne et la notion de gouvernance multiniveaux
La structuration de l’Union européenne
Les interdépendances entre niveaux de politiques publiques
La multilevel governance et l’auto-organisation de l’Union européenne
Robert Franck

Faut-il se défaire des connaissances vulgaires dans la recherche ?

Should we eliminate ordinary knowledge in research?

Deux approches opposées de la connaissance
La première approche
Quelles leçons tirer de la tradition empiriste qui se réclame de Hume ?
La seconde approche
Quelles leçons tirer de la tradition empiriste classique instaurée au xviie siècle ?
Conclusions
Bernard Walliser

Conclusion

Résumés

Abstracts

 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search