Versione classicaVersione mobile

Des humains comme les autres

 | 
Irène Théry

Indice dei contenuti

Première partie. Le grand malentendu du débat français

1. La levée de l’anonymat des dons en Europe ou le passage du ou au et

Ni vu ni connu : le modèle initial d’anonymisation du donneur
Retour sur l’histoire longue de l’insémination
La scène de « L’homme caché »
La dépersonnalisation du mâle
Ni vu ni connu, le premier modèle de l’IAD
La levée de l’anonymat en Europe
L’horizon international
Trois grands changements et une nouvelle façon de voir
La spécificité du don d’engendrement
Une dualité du statut de parent
Connaître l’identité du donneur : un choix, non une obligation
Le contre-exemple de l’Allemagne
L’AMP avec tiers donneur au Royaume-Uni
L’anonymat au cour de la loi de 1990
Le rôle des Droits de l’homme
Vers la fin de l’anonymat
2004, accès à davantage d’éléments non identifiants
1er avril 2005, levée de l’anonymat (pour 2023)
1er octobre 2009, Open register
Les trois protagonistes du don d’engendrement
Le nombre de dons : controverses et réalités

2. Les ambiguïtés du modèle bioéthique français

La revendication d’accès aux origines et la contre-offensive
Les revendications de l’association PMA
Chronologie parlementaire
Des malentendus en chaîne
La rétroactivité : faux-problème
Panique morale
De la morale religieuse à l’éthique médicale
La légende franco-française du don de gamètes
La condamnation de l’Église
Donum vitae
Les deux niveaux du modèle bioéthique français
L’englobement de la morale procréative dans l’éthique médicale
Un modèle familial naturaliste
Ni n’importe quel donneur, ni n’importe quel receveur
Du don comme pseudo-traitement thérapeutique
Une conception naturaliste de la famille
L’anonymat, serviteur du secret

3. Du don de gamètes au don d’engendrement

De l’organisation du secret à sa critique
L’anonymisation et ses effets
Permanence de l’idéologie du secret
Le revirement des praticiens
Deux versions d’une description clivée
L’anonymat serviteur du secret
L’anonymat antidote au secret
Le don d’engendrement
Les trois scènes : don, procréation, filiation
L’engendrement avec tiers donneur : un tout
La spécificité du don d’engendrement

Deuxième partie. Genre et parenté, les impensés du débat bioéthique

4. Le mythe du « vrai parent » ou la parenté oubliée

Le naturalisme est d’abord psychologique
Le vrai parent : par le sang ou par le cour ?
Un cas de recherche du « vrai parent » : la relation d’enfantement proposée par Christian Flavigny
Le droit à l’enfant : un mot-sémaphore
La « relation d’enfantement » : vérité psychique de la relation parent-enfant
Une disqualification sans appel de l’homoparentalité
« Comme si » : la fascination paradoxale pour le modèle procréatif
Oubli du social, oubli de la parenté
Le critère du social chez Mauss : « Je m’attends à. »
La prévision et l’attente : inférence causale et inférence normative
La prévision, forme de savoir sur l’avenir, et l’inférence causale
L’attente, forme d’escompte sur l’avenir, et l’inférence normative
Le conditionnel comme modalité de l’institution
Le paradoxe de la condition humaine
Qu’est-ce que la parenté ?
La condition de mortalité
Genre et parenté
La nouvelle anthropologie féministe et la critique de l’opposition paternité « sociale » / maternité « naturelle »

5. Genre, démariage et pluriparentalités

Le mythe d’une biologisation de la filiation
Quand Françoise Héritier attaque Jean Carbonnier
1972 : La grande réforme de la filiation
Le mythe de la famille originelle ou le mariage naturalisé
L’anthropologie de la parenté revisitée : la critique de David Schneider
La famille et le mariage « naturels »
Nature « humaine », nature « des bêtes »
La filiation au temps du mariage moderne : une double asymétrie
Maternité et paternité hors mariage
Maternité et paternité en mariage
Volontarisme masculin et subordination des femmes
Du modèle matrimonial de filiation paternelle aux pluriparentalités
Les premiers dons de sperme : un modèle implicite de filiation et ses interprétations
Démariage et pluriparentalités

Troisième partie. Accès aux origines, droit et identité personnelle

6. Accès aux origines, identité personnelle et condition commune

Du trouble personnel au sentiment d’injustice
La psychologisation, une arme de disqualification politique ?
Quand l’institution se dérobe...
Droit bioéthique, droit tutélaire
Avoir été fait « origine de soi-même »
Le sens d’un mouvement
Origines, origine : chassé-croisé politique et imbroglio lexical
Ce que l’anonymat fait aux personnes
Filiation et identité personnelle : l’avancée des Droits de l’homme
Légitime/naturel : la fin du grand partage
La distinction entre filiation et identité personnelle

7. Les familles homoparentales au cœur du changement

L’homoparentalité face au piège de la spécification
Apports de l’enquête en sciences sociales
La charge polémique de Jean-Pierre Winter
L’AMP et les couples de même sexe
Le modèle dit « thérapeutique » ne soigne pas la stérilité
Le don d’engendrement n’est pas une pseudo-procréation
Diversité des attitudes et opinions individuelles
La fabrication psychanalytique du bouc émissaire
Un modèle autocertifié d’intervention du psychanalyste dans la cité
Quand les montages du modèle français deviennent « les fantasmes des homosexuels »
De la confusion à l’accusation
Du déni personnel au crime générationnel
Effacer le donneur, se passer de l’autre sexe
La loi au service de la forclusion

Conclusion

Trouble dans la filiation
Le rapport Terra Nova sur la bioéthique
Une seule filiation, trois modalités

Bibliographie

Rapports officiels et autres documents cités
Articles et ouvrages cités
 
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search