Version classiqueVersion mobile

Dossier. Corps antiques : morceaux choisis

Varia

Dionysos et la libération de l’âme dans la tradition philosophique orphique

Dionysos and the Liberation of the Soul in the Orphic Philosophical Tradition

Alain Petit

Résumé

Dans la tradition philosophique orphique, qui comporte une conception de la libération de l’âme, Dionysos est un dieu d’élection. Mais il reste à déterminer à quel titre Dionysos est un dieu libérateur, et surtout ce que peut signifier la libération orphique, si l’on ne souscrit pas à une exégèse qui mettrait l’accent sur l’idée d’une faute ancestrale et d’une divinisation personnelle de l’initié. C’est plutôt la faiblesse de la souveraineté et même de la divinité en Dionysos qui requiert l’attention, quand elle ouvre la voie à un état dans lequel il n’y a plus ni homme ni dieu.

Entrées d'index

Mots clés :

orphisme, Dionysos, libération, âme, divin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La présente étude a pour objectif particulier de n’étudier ni un corpus facilement identifiable, ni un phénomène limité dans le temps, mais bien plutôt une tradition longue, dont les strates se laissent mal discerner. Aussi, les attestations textuelles que l’on peut en trouver ne sauraient être directes. C’est la nature même de la chose qui s’y refuse : l’orphisme apparaît comme une tradition à la présence multiple, où les témoins commentent les témoins, si l’on peut dire. Cela confère à cette étude un caractère hypothétique inévitable.

Mon objet est de m’attacher en propre à la tradition philosophique attachée à l’orphisme. Cette tradition philosophique orphique, on s’entend pour la déceler1 dans certains dialogues de Platon – principalement le Gorgias, le Phédon, le Phèdre et les Lois –, dans certains fragments d’Aristote, qui ne dépendent pas d’une tradition platonicienne, chez Plutarque – dans Isis et Osiris, et De esu carnium principalement –, chez Plotin surtout – dans la quatr...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search