Version classiqueVersion mobile

Dossier. Corps antiques : morceaux choisis

Varia

Le nom chez Thucydide

Éléments pour une compréhension anthropologique des idées linguistiques à la fin du ve siècle avant notre ère

The Name in Thucydides: Elements of an Anthropological Approach to Linguistic Thoughts from the late 5th Century BC

Adrien Zirah

Résumé

L’œuvre de Thucydide est le témoin privilégié de la crise que traversent les cités grecques à la fin du ve siècle avant notre ère. Cette crise, comme l’avait noté Nicole Loraux, est à la fois politique et linguistique. Notion centrale des réflexions linguistiques grecques, l’ὄνομα, le « nom », permet d’analyser les conceptions linguistiques à l’œuvre chez Thucydide, de mesurer les liens que celui-ci entretient avec la tradition grecque d’écriture de noms, tout en les replaçant dans le contexte des réflexions linguistiques propre à la fin du ve siècle av. J.-C., entre les Sophistes et les Orphiques en particulier. Sous cet éclairage apparaît avec force la portée politique du développement des différentes pensées linguistiques, qui aboutira ensuite au geste linguistico-politique aristotélicien de basculement dans le paradigme de la « signification ».

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme le remarquait Nicole Loraux dans ses travaux sur la guerre civile, l’œuvre de Thucydide met en évidence une crise de la cité grecque qui n’est pas seulement politique, mais aussi linguistique : « Si l’histoire des vicissitudes du logos est un sous-texte essentiel de la Guerre du Péloponnèse, il s’ensuit que, dans le développement sur la stasis, on a tout intérêt à privilégier l’analyse que Thucydide, avec instance et solennité, consacre aux effets pernicieux de la guerre sur la langue politique1. » Cette étude cherchera à déplacer quelque peu ce questionnement, en montrant la pertinence d’un traitement de l’œuvre de Thucydide sous l’angle métalinguistique, et en analysant en particulier son usage du « nom grec du nom2 », de l’ὄνομα.

Comment penser une « réflexion linguistique » en Grèce ancienne ?

Les débats autour du langage deviennent une question centrale à Athènes de la fin du ve au début du ive siècle avant notre ère. C’est à ce moment-là que semble émerger de manière évide...

Auteur

Doctorant EHESS-PSL, ANHIMA UMR 8210

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search