Version classiqueVersion mobile

Dossier. Corps antiques : morceaux choisis

Dossier : Corps antiques : morceaux choisis

Faire des pieds et des mains

Quelques remarques sur les représentations de parties isolées du corps dans l’Antiquité et sur leur réception à l’époque moderne

Finding their Feet. Considerations on the Representations of Isolated Body Parts in the Ancient World and their Modern Reception

Laurent Haumesser

Résumé

Les ex-voto anatomiques découverts dans les sanctuaires d’Italie centrale ont suscité très tôt l’intérêt des collectionneurs d’antiques, sensibles à ces fragments de la culture plastique de l’Antiquité. Cette réception ambiguë invite à s’interroger sur la place de ce type d’œuvres dans la production artisanale antique, et notamment à leurs liens avec les modèles fragmentaires qui pouvaient exister dans les ateliers.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un dessin bien connu de Füssli, « L’artiste ému par la grandeur des ruines antiques » (fig. 1), représente un personnage éploré, la tête dans la main gauche et la main droite posée sur un pied colossal, surplombé par une main droite de même dimension. Bien évidemment, l’identification possible de ce pied et de cette main avec les restes de la statue colossale en marbre de Constantin, exposés au Capitole, renforce l’effet dramatique de la représentation – sic transit gloria mundi : même les statues colossales des maîtres du monde sont appelées à disparaître. Mais cette image est devenue aussi, plus largement, emblématique de l’importance des fragments dans la vision du monde antique. On sait que cette attitude à l’égard des fragments (qu’il s’agisse de monuments ou d’ailleurs de textes) a elle-même considérablement varié au cours des décennies suivant le dessin de Füssli : si l’artiste met en scène des membra disjecta d’œuvres perdues, qui font pleurer « la grandeur que fut Rome », o...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search