Version classiqueVersion mobile

Dossier. Corps antiques : morceaux choisis

Dossier : Corps antiques : morceaux choisis

Pieds et jambes

Enquête sur une catégorie « banale » d’offrandes anatomiques

Feet and Legs. An Inquiry into a “Trivial” Category of Anatomical Offerings

Olivier de Cazanove

Résumé

En Grèce, en Italie comme en Gaule romaine, les représentations de membres inférieurs sont une offrande fréquente et banale. Ils sanctionnent l’acquittement d’un vœu souscrit dans une situation de maladie ou d’accident, comme le prouve l’association continuelle de ces ex-voto avec les autres offrandes anatomiques, dans les mêmes assemblages de corps en morceaux ; il serait de mauvaise méthode d’extraire arbitrairement l’une des catégories de l’assemblage pour lui attribuer une signification différente. De plus, de rares ex-voto renvoient à un soin des membres inférieurs, comme les pieds à l’éponge d’Alésia et des Sources de la Seine ; dans l’Égypte romaine, l’ex-voto d’Isidoros en forme de pied renvoie expressément à un accident de char. Inversement, on ne peut établir aucune connexion entre les reliefs et rondes bosses représentant des membres inférieurs et l’acquittement de vœux pro itu et reditu pour l’heureuse issue d’un voyage. Les images d’empreintes de pas qu’on lie quelquefois à de tels vœux sont une catégorie de représentations entièrement différente.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les « assemblages avec offrandes anatomiques1 » archéologiquement attestés2, en Grèce, comme en Italie ou encore en Gaule romaine, les représentations de membres inférieurs sont l’une des offrandes les plus fréquentes. Quelques exemples suffiront : les « dépôts » de l’Asklêpieion de Corinthe ont livré 38 jambes et pieds, soit 32 % du total des offrandes de terre cuite3 ; à Rome, sur les 352 objets trouvés au ponte Quattro Capi (le nom médiéval et moderne du Pont Fabricius, en face de l’Ile Tibérine où se trouvait le temple d’Esculape), il y avait 272 pieds. Deux kilomètres et demi en amont, un lot de 84 terres cuites découvert à la hauteur de la via di Monte Brianzo, comprenait 2 jambes et 50 pieds4. Le « dépôt votif » de Comunità à Véies, l’un des assemblages d’offrandes les plus importants d’Étrurie comptait 232 membres inférieurs sur 407 ex-voto anatomiques, auxquels il faut ajouter 462 fragments de pieds5. À Lavinium, 207 membres inférieurs proviennent du sanctuaire des XII...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search