Version classiqueVersion mobile

Les objets composés

 | 
Nicolas Dodier
, 
Anthony Stavrianakis

Agencements

Survivances des images de la mort

L’agencement du désir dans une mort volontaire assistée

Anthony Stavrianakis
Traduction de Étienne Dobenesque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pourquoi certaines personnes veulent-elles sortir d’une expérience de maladie – j’entends par là : mettre fin à leur vie – en recourant au suicide assisté1 ? Dans de nombreux cas, dans celui d’un grand nombre de personnes que j’ai pu rencontrer pour parler de leur propre demande d’aide au suicide ou de celle d’un proche en Suisse – des résidents suisses aussi bien que des étrangers qui souhaitaient s’y rendre dans le but de mettre fin à leur vie –, la réponse passe pour évidente, et cette évidence est d’ordre biologique et médical : c’est par rapport à une situation médicale que les gens racontent leur croyance en la liberté pour chacun de choisir comment mourir. Ces demandes sont d’abord reçues par des associations en Suisse, puis il y a plusieurs étapes pour déterminer en quoi une telle demande peut être reconnue comme opportune ou non. Pour un anthropologue, une des questions qui peut se poser concerne la façon dont ces demandes sont faites et traitées en pratique. En termes méth...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search